Match amical / Côte d’Ivoire#Burkina : Gros test pour les Etalons

Pour le sélectionneur, Kamou Malo, certains jeunes auront leur chance à Abidjan

Les Etalons disputent ce samedi 5 juin à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un match amical face aux Éléphants. Cette rencontre constitue une occasion pour les deux sélectionneurs de répéter leur gamme en vue des éliminatoires de la Coupe du monde, reportés en septembre prochain.

Le sélectionneur des Etalons, Kamou Malo et ses poulains entament leur préparation pour les éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022, par deux matchs amicaux : le 5 juin face à la Côte d’Ivoire et le 12 juin contre le Maroc. Le match face au voisin ivoirien prévu, ce samedi au stade d’Ebimpé à 17h GMT, constitue un gros test pour les Etalons. 31 joueurs ont quitté Ouagadougou, dans l’après-midi du 3 juin, pour Abidjan. Burkinabè et Ivoiriens ne se sont plus rencontrés en amical depuis décembre 1999.

Tout porte à croire que Kamou Malo, le sélectionneur national, compte mettre à profit, ce match et celui face au Maroc, pour tester plusieurs jeunes. « Nous avons saisi l’occasion pour rappeler certains jeunes pour voir ce qu’ils peuvent faire pour l’équipe national », avait-il indiqué lors de sa conférence de presse, le 19 mai dernier à Ouagadougou.

En effet, des joueurs comme Gustavo Sangaré (Queville Rouen/France), Dramane Salou (FC Pyunik/Arménie), Arnaud Sibiri Sanou (Coton Sport de Garoua), Yacouba Songné (Young Africans de Tanzanie), Dramane Salou (Fc Pyunik/Arménie) ont été convoqués pour la première fois avec les Etalons. Aussi, de jeunes locaux trépignent d’impatience et pourraient avoir leur chance à Abidjan. L’infatigable milieu de terrain de l’AS Douanes, Ismahila Ouédraogo dit N’Golo Kanté a déjà fait très bonne impression lors du dernier match des éliminatoires de la CAN 2021 en mars dernier face au Soudan du Sud.

Un secteur médian en chantier

Mohamed Lamine Ouattara, le meilleur buteur du Faso foot et Herman Nikiéma, plusieurs fois convoqués et qui n’ont pas encore joué, ne cracheraient certainement pas sur quelques minutes de jeu. Cependant, c’est dans l’entrejeu, le compartiment à rajeunir, selon Kamou Malo, qu’il y aura de nombreux essais. La convocation de l’expérimenté capitaine Charles Kaboré et du milieu offensif Abdou Razack Traoré visent, a-t-il ajouté, à accompagner ces jeunes.

Les deux matchs amicaux, surtout celui de la Côte d’Ivoire, constituent donc un test majeur pour les Etalons et leur sélectionneur. Car plusieurs échéances importantes pointent à l’horizon comme le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 en septembre prochain et les phases finales de la CAN en janvier. Charles Kaboré et ses coéquipiers auront fort à faire ce 5 mai face à une équipe très expérimentée des Eléphants de la Côte d’Ivoire. Le coach ivoirien, Patrice Beaumelle, comptera sur les défenseurs Serge Aurier de Tottenham, Eric Bailly de Manchester United, les milieux Serey Die de FC Sion et Franck Késsié du Milan AC sans oublier l’expérimenté attaquant du Sivasspor, Max Gradel.

Même s’il s’agit d’une rencontre amicale, les Etalons devront hausser leur niveau de jeu pour pouvoir toiser ces éléphants. Ils ne seront pas seuls au stade d’Ebimpé, car à moins d’un changement de dernière minute, la rencontre est annoncée ouverte au public. A coup sûr, la très forte communauté burkinabè résidente en Eburnie effectuera le déplacement pour encourager des Etalons qui n’ont vaincu qu’une seule fois leur adversaire (en amical en décembre 1997) en une quinzaine de confrontations depuis 1976.

Sié Simplice HIEN


Propos

Charles Kaboré, capitaine des Etalons
« Ça reste un match amical »

Le match contre la Côte d’Ivoire sera un bon test et c’est la première fois qu’on joue un match amical contre eux depuis que je suis là. C’est bien pour le groupe afin qu’il puisse jauger ses qualités avant les phases éliminatoires de la Coupe du monde en septembre. Nous respectons beaucoup la Côte d’Ivoire parce qu’elle a de très grands joueurs. C’est une équipe contre laquelle il faut jouer parce c’est une bonne expérience. Cependant, ça reste un match amical, surtout que nous sommes voisins. Il y a beaucoup de familiarité entre nous. Ce match constituera une bonne expérience pour nous, surtout pour ceux qui n’ont pas eu la chance de disputer les éliminatoires de la CAN. Ce sera une occasion pour eux de se montrer, de s’exprimer sur le terrain. La collaboration est bonne avec ces jeunes parce qu’ils sont respectueux, ils ont de l’envie, de la qualité. Et c’est une bonne chose pour l’avenir du Burkina Faso. J’espère que les jeunes pourront faire un bon match contre la Côte d’Ivoire et le Maroc afin de montrer au coach qu’ils méritent d’être là. Pour nous, il s’agit d’un match amical et c’est une opportunité pour donner du temps de jeu à ceux qui jouent moins ou pas du tout. Beaucoup méritent de disputer cette rencontre et j’espère qu’on fera un bon match.


Kamou Malo, sélectionneur national
« J’attends que les jeunes me donnent satisfaction… »
Le match contre la Côte d’Ivoire est plein de symbole dans la mesure où les deux pays sont amis et frères et se connaissent de longue date. Nous avons une diaspora assez énorme en Côte d’Ivoire, je sais que nous ne serons pas orphelins en en ce qui concerne le soutien du public. J’attends de ce match que les jeunes que nous avons convoqués, certains pour la première fois d’autre c’est un retour, qu’ils montrent que nous avons eu raison de leur faire confiance en leur donnant une convocation. Il n’y a pas meilleure opportunité qu’un match amical pour tester les garçons et retrouver les graines rares, voir ceux qui peuvent intégrer le groupe en vue de la préparation des éliminatoires du mondial et surtout la phase finale de la CAN qui arrive bientôt.

Le temps qui nous sépare de la CAN n’excède pas 6 mois. Nous sommes en plein chantier, nous sommes conscients des limites de notre équipe. Nous connaissons les secteurs qu’il faut toucher et c’est surtout à ce niveau que nous avons convoqué assez de jeunes afin d’injecter du sang neuf dans l’équipe. Sinon dans l’équipe, les compartiments comme la défense et l’attaque, nous disposons de jeunes talents. Notre problème c’est peut-être le milieu de terrain où nous avons intérêt à rechercher de jeunes garçons pour injecter du sang neuf dans l’équipe. J’attends que ces jeunes me donnent satisfaction dans ces matchs amicaux.

Propos recueillis par SSH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.