Promotion du Faso dan fani : un projet de “prêts à porter” lancé à Bogandé

Le projet vise à améliorer les conditions socioéconomiques des membres de l’A.V.M.C.

Le projet « Confection de prêts à porter Faso dan fani» a été lancé le samedi 25 septembre 2021 à Bogandé par l’Association une Vie, un Métier de couturiers (A.V.M.C).

D’un coût global de 18.258.337 de nos francs, le projet « Confection de prêts à porter Faso dan fani» est financé à 85% par le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT). La cérémonie de lancement du projet a eu lieu le samedi 25 septembre 2021 à Bogandé, en présence des membres de la structure initiatrice du projet, l’Association une Vie, un Métier de couturiers (A.V.M.C.). Ce projet vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des membres de l’association A.V.M.C et à booster la production des prêts à porter Faso dan fani dans la commune de Bogandé et dans la province de la Gnagna en général.

Il s’agira essentiellement d’assurer la disponibilité permanente en prêts à porter Faso dan fani, de constituer des stocks, de réduire le déficit de vêtements Faso dan fani et permettre l’accroissement de la production culturelle. Selon le Directeur provincial de la Culture, des Arts et du Tourisme, Brahima Ouédraogo, son ministère de tutelle est engagé à créer une dynamique de développement culturel et touristique fondée sur les valeurs communes propres aux Burkinabè, les capacités entrepreneuriales et la créativité des acteurs en vue de l’épanouissement économique et social des populations. Il a exhorté l’association bénéficiaire à œuvrer à l’atteinte des objectifs fixés afin de mériter la confiance du partenaire financier, l’Union européenne.

« Nous allons nous mettre à la tâche pour une bonne exécution du projet suivant les termes du contrat. D’ores et déjà nous sollicitons l’accompagnement de tout le monde », a souhaité le coordonnateur du projet “Confection de prêts à porter Faso dan fani”, Moussa Yarga. Le trésorier de l’A.V.M.C, Simon-Jude Tindano s’est dit heureux de voir sa structure signer son premier contrat avec un partenaire. “Nos capacités seront renforcées et cela participe à nous rendre plus opérationnels et professionnels au profit de la clientèle”. Le parrain de la cérémonie de lancement du projet, Amos Dadioa Guitanga a promis, pour sa part, de s’investir pleinement aux côtés de l’A.V.M.C. pour une bonne mise en œuvre de ses activités. Le projet a une durée d’exécution de 8 mois.

Pour le haut-commissaire de la Gnagna, Laurent Bado, le lancement de ces activités s’inscrit dans le cadre de la vision d’améliorer le bien-être socioculturel et économique des membres de l’A.V.M.C. et de la population en général. “J’invite toutes les populations de la Gnagna à faire de ce projet le leur en consommant les produits qui seront confectionnés”, a déclaré M. Bado. Le FDCT est un fonds national de financement créé par décret n°216-729 / PRES / PM / MCAT / MINEFID du 08/08/2016 placé sous la tutelle technique du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme et la tutelle financière du ministère de l’Economie des Finances et du Développement. C’est un fonds institué pour assurer le développement des industries touristiques, culturelles et créatives.

Oyé Ardjima Yempabou TINDANO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.