Accès universel à la santé : l’Italie apporte son soutien au Burkina

La signature d’un protocole d’accord pour le financement du projet « Soutien au système sanitaire du Burkina Faso pour l’accès universel à la santé » au profit du ministère de la Santé et de l’hôpital Saint Camille a eu lieu, le mardi 5 octobre 2021, à Ouagadougou.

Contribuer à améliorer l’offre de soins de santé aux populations par la réduction du poids des maladies non transmissibles est l’idée qui a prévalu à l’initiation du projet « Soutien au système sanitaire du Burkina Faso pour l’accès universel à la santé » par le ministère de la Santé. En effet, l’ambassadeur d’Italie au Burkina Faso et la représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont procédé à la signature d’un protocole d’accord pour le financement dudit projet, le mardi 5 octobre 2021, à Ouagadougou en présence du ministre de la Santé, ses collaborateurs et les représentants de l’hôpital Saint-Camille. D’un coût total de 1 milliard 600 000 000 millions F CFA, ce protocole prend en compte deux volets du projet.

Le premier financement du projet d’une valeur de 1 400 000 000 F CFA vise à soutenir le programme de lutte contre les maladies non transmissibles et renforcer le plateau technique de l’hôpital Saint-Camille. Le second financement d’environ 200 millions F CFA concerne l’acquisition de 397 500 doses de vaccin contre la rougeole et la rubéole, 800 seringues et 500 boites de sécurité. Pour l’ambassadeur de la République d’Italie au Burkina, son excellence, Andréa Romussi, le financement du projet « Soutien au système sanitaire du Burkina Faso pour l’accès universel à la santé » est la preuve des bonnes relations d’amitié et de coopération entre son pays et le pays des Hommes intègres. Par le premier financement, les régions du Centre, du Nord et du Centre-Nord vont bénéficier de la réduction des maladies non transmissibles. Quant au second financement, il permettra l’acquisition de 397 500 doses de vaccin contre la rougeole et la rubéole pour renforcer le stock de sécurité vaccinale du pays, a précisé le Directeur du bureau régional de l’Agence italienne pour la coopération au développement, Domenico Bruzzone.

Le ministre de la Santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo a traduit, pour sa part, la gratitude du gouvernement burkinabè à la République d’Italie. « Ce projet qui est prévu durer 12 mois de octobre 2021 à octobre 2022 va contribuer à améliorer l’offre de soins de santé dans les régions- cibles. Et l’hôpital Saint-Camille va aussi bénéficier de renforcement de son plateau technique », a confié le Pr Ouédraogo. Quant à la représentante- résidente de l’OMS au Burkina Faso, Dr Diarra-Nama, elle s’est réjouie de la marque de confiance portée à l’endroit de l’OMS avant de rassurer que l’institution qu’elle représente apportera le soutien technique nécessaire pour la réussite de ce projet. Après les signatures et l’échange des parapheurs, le diplomate Italien, Andréa Romussi, a procédé à la remise symbolique des doses de vaccins à la représentante-résidente de l’OMS, Dr Diarra-Nama qui, à son tour, les a remis au ministre de la Santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo. « Dans le cadre de ce projet l’hôpital Saint-Camille se modernise davantage pour améliorer l’offre de soins de santé aux populations. En plus, nous allons renforcer notre stock de sécurité afin de parer à toute éventualité » a déclaré le ministre de la Santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo.

Emmanuel BICABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.