Ecole nationale de police : 937 élèves présentés au drapeau

L’Ecole nationale de police (ENP) a organisé, mardi 15 fevrier 2022, à Ouagadougou, une cérémonie de présentation au drapeau suivie du port de passants aux élèves de la 52e promotion.

Sur 940 à être admis à la 52e promotion de l’Ecole nationale de police, 937 ont achevé, avec succès, le premier module de formation militaire de base. Parmi eux, on dénombre 749 élèves de la Police nationale et 188 de la Police municipale. Jugés aptes à poursuivre le cursus au sein de l’établissement, ils ont été présentés au drapeau avant le port de passants, le mardi 15 février 2022, à Ouagadougou.

C’était au cours d’une cérémonie de prise d’armes présidée par le Secrétaire général (SG) du ministère de l’Administra-tion territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, chargé de l’expédition des affaires courantes, Sié Edgar Sou et de la haute hiérarchie policière. Selon le coordonnateur des études et des stages de l’ENP, le commissaire principal de police Lassina Traoré, la validation du module consacré à la formation militaire de base est soumise à l’obtention d’une note supérieure ou égale à 12/20 dans chaque matière spécifique au module. « Les matières spécifiques sont des matières ayant un lien direct et un intérêt de premier ordre pour l’exercice du métier de policier », a-t-il explicité. Le commissaire Traoré a ajouté que la formation dure trois mois et se résume à l’apprentissage de l’ordre serré, de l’armement, de l’école de soldat, du cérémonial militaire, du combat et du camouflage, de l’hygiène, du secourisme et des techniques d’intervention. Toutefois, a-t-il souligné, trois apprenants n’ont pas pu valider le module dont un de la Police nationale et deux de la Police municipale.

Relever de nouveaux défis

Pour le Directeur général (DG) de l’ENP, Sié Tiéfi Dabiré, la formation militaire de base est obligatoire à toute recrue ou tout stagiaire admis dans l’établissement. Ainsi, à l’issue de cette cérémonie de présentation au drapeau, a-t-il dit, ces stagiaires pourront désormais se présenter soit comme élève sous-officier de Police, inspecteur ou agent élève de police municipale. Aux nouveaux promus, Tiéfi Dabiré a présenté les statuts de l’ENP, créée depuis 1970.

Il a aussi fait savoir que le drapeau auquel ils ont été présentés est l’un des principaux symboles de l’Etat et traduit aussi la communauté de vie à laquelle ils appartiennent mais, bien plus les sacrifices consentis pour la souveraineté du pays. Les invitant à la solidarité tout le long de leur formation, le DG de l’ENP a rappelé aux stagiaires le respect du règlement intérieur de l’école. « J’insiste sur le respect strict de ce règlement intérieur parce que nous ne tôlerons pas l’indiscipline », a martelé Sié Tiéfi Dabiré. Le SG du ministère en charge de la sécurité, chargé de l’expédition des affaires courantes, Sié Edgar Sou, a félicité les passants de cette 52e promotion pour les résultats atteints. Pour lui, au-delà de la symbolique de présentation au drapeau, c’est un acte fort qui va ouvrir la voie à des défis nouveaux auxquels ils feront face. « Je profite de ces instants pour les appeler à être plus vigilants, surtout à se dire que le droit à la présentation au drapeau et au port du passant leur donne désormais des obligations vis-à-vis des populations », a declaré M. Sou.

Soumaïla BONKOUNGOU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.