Grippe aviaire : les Hauts-Bassins épargnés pour le moment

La grippe aviaire sévit au Burkina Faso depuis fin 2021. A la date du 21 février 2022, la région des Hauts-Bassins était encore épargnée par cette maladie animale. C’est le constat que Sidwaya a fait avec les acteurs du secteur.

Le SYNEF, selon son président Moumouni Sidibé, mène des campagnes de sensibilisation pour que la grippe aviaire n’infecte pas la région des Hauts-Bassins.

La région des Hauts-Bassins n’enregistre pour le moment aucun cas de grippe aviaire. C’est ce qu’a affirmé le directeur régional en charge des ressources animales et halieutiques, Seydou Kouanda, que nous avons rencontré le 21 février 2022 à Bobo-Dioulasso. « A ce jour 21 février 2022, nous sommes sans cas de foyer avéré de grippe aviaire », rassure Seydou Kouanda. A l’entendre, des mortalités de volaille ont été constatées dans certaines communes de la région mais les tests effectués sur ces animaux morts se sont avérés négatifs. « Nous avons effectué des prélèvements d’échantillons que nous avons envoyés au laboratoire national d’élevage pour des examens. Les résultats qui nous sont revenus sont négatifs. La mortalité est due à d’autres maladies et non à la grippe aviaire », a précisé le directeur régional des Ressources animales.

Selon Seydou Kouanda, cette période de froid est favorable à l’émergence de certaines maladies qui ravagent la volaille comme la maladie de newcastle. Pour cela, il a invité les éleveurs à prendre attache avec les services techniques d’élevage lorsqu’ils feront face à des morts de poules dans leurs fermes. « Les services habilités procéderont à des analyses et prendront des dispositions particulières s’il y a des cas avérés », a-t-il dit. Pour prévenir des cas de grippe aviaire dans la région, des campagnes de sensibilisation à l’endroit des éleveurs, de la population, des agents de santé animale ou des agents vaccinateurs ont été conduites dans plusieurs localités. Le directeur régional a invité les éleveurs à la vigilance pour que la région reste indemne. A écouter M. Kouanda, la grippe aviaire est une zoonose, c’est-à-dire une maladie qui se transmet à l’homme. Mais il rassure que si la viande est bien cuite, elle ne peut pas faire l’objet de transmission, mais conseille d’éviter les contacts permanents avec les foyers de la maladie.

Le syndicat satisfait

Selon Moussa Rabo, vendeur de poulets, la période de chaleur qui s’annonce va entrainer une baisse de la mortalité des poules.

Outre le directeur régional, des fermiers à l’instar de Alizeta Rouamba soutiennent que leur ferme est pour le moment épargnée. Pour Moussa Rabo, vendeur de poulets à Bobo-Dioulasso, chaque année à la même période, il y a des mortalités de volaille. Il dit avoir constaté des poules mortes dans leurs cages mais reconnait n’avoir pas sollicité les services techniques de l’élevage pour déterminer les causes de ces morts. « Avec la chaleur qui arrive, les morts de poules sont en train de diminuer », remarque M. Rabo qui a laissé entendre que les animaux s’achètent tant bien que mal, malgré qu’il ait des cas de grippe aviaire dans certaines régions du pays.

Le président du Syndicat national des éleveurs du Faso (SYNEF), Moumouni Sidibé, confirme également que la grippe aviaire sévit dans certaines régions du Burkina, mais pas dans les Hauts-Bassins. Le syndicat, a-t-il rassuré, est à pied d’œuvre en menant des sensibilisations auprès de ses membres pour que la grippe aviaire ne contamine pas la région. A entendre le président du SYNEF, leur préoccupation portant sur l’indemnisation en cas de grippe aviaire a été prise en compte par le ministère en charge des ressources animales. Les éleveurs avaient demandé de tenir compte des cas où les poulets seraient morts d’eux-mêmes du fait de la grippe aviaire. Auparavant, l’indemnisation ne concernait que les cas où les poules sont abattues par les services techniques de l’élevage.

Adaman DRABO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.