Crise à la Ligue du Centre-Ouest de football : Les dirigeants face à la presse

Le directeur de cabinet du président de la ligue régionale du Centre-Ouest de football, Aziz Zoma (milieu) a animé la rencontre.

La ligue régionale du Centre-Ouest de football a animé, le samedi 5 mars 2022, à Koudougou, une conférence de presse pour s’expliquer sur la crise qu’elle traverse en ce moment afin de situer l’opinion publique.

La Ligue régionale du Centre-Ouest de football traverse une crise depuis quelques temps où un groupe de personnes réclament la démission du président Rasmané Semdé de l’instance régionale du football. Les dirigeants étaient donc face à la presse, le samedi 5 mars 2022, pour s’expliquer sur l’origine de cette divergence.

Selon les animateurs de la rencontre, les « frondeurs » reprochent au président Rasmané Semdé d’un cumul de postes, à savoir celui de président de la Ligue régionale du Centre-Ouest de football et celui de 3e vice-président chargé des compétitions et de la sécurité dans le comité exécutif de la Fédération burkinabé de football(FBF).

« Pour eux, c’est une entorse à la directive du ministère des sports et des loisirs portant modalités de renouvellement des bureaux exécutifs des structures dirigeantes du sport de compétition en son article 24 qui stipule que, nul ne peut être membre de plus d’un bureau exécutif de structure dirigeante de sport de compétition à la fois », a fait savoir le directeur de Cabinet du président de la Ligue, Aziz Zoma.

Il a ajouté que dans la même directive, il est précisé que les fédérations qui ont des dispositions précises dans leur statut, règlement intérieur ou code électoral sont autorisées à les mettre en œuvre. « Vous conviendrez donc que de telles dispositions ne peuvent pas concerner la FBF qui dispose d’un statut, d’un code d’éthique, d’un code disciplinaire, d’un code électoral, d’un règlement général des compétitions etc. », a noté M. Zoma. D’ailleurs, a fait observer le DirCab, dans le comité exécutif de la FBF, Rasmané Semdé n’est pas le seul à cumuler deux postes puisque les textes ne l’interdisent pas. Les journalistes ont posé des questions pour éclairer les zones d’ombre.

A la question de savoir qui sont les frondeurs, le principal animateur de la conférence a laissé entendre qu’ils viennent des trois clubs sur les 13 que compte la Ligue du Centre-Ouest. Y a-t-il un lien entre cette crise et celle de la FBF ? Réagissant à cette question, Aziz Zoma n’a pas fait de doute. « Cette crise au sein de la ligue vise à faire payer à Rasmané Semdé, son soutien au président de la FBF Lazare Banssé à la suite de la crise en cours actuellement, née du non-renouvellement du contrat de l’entraineur Kamou Malo », a-t-il précisé.

Sur la question d’un éventuel dialogue entre les deux camps, les animateurs ont affirmé avoir entrepris des démarches pour ramener les frondeurs sur la table de discussion et que les échanges se poursuivent. Pour Rasmané Semdé, son engagement pour le football ne date pas d’aujourd’hui et ses choix sont toujours guidés par la volonté et l’ambition de contribuer au développement du sport roi. « Je ne suis pas le genre de dirigeant qui se laisse manipuler par la recherche d’intérêts personnels et égoïstes », a-t-il dit.

Beyon Romain NEBIE

beynebie@gmail.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.