Fête de l’Assomption : la paix au centre des prières

Les fidèles chrétiens de l’archidiocèse de Ouagadougou ont convergé, le lundi 15 août 2022 à Yagma, un quartier situé à la périphérie nord de la capitale pour la célébration du pèlerinage diocésain de l’Assomption. Cette élévation de la Vierge Marie au ciel a été placée sous le thème : « Avec Joseph et Marie, prions pour la paix dans nos familles et dans notre pays ».

Les Sœurs religieuses ont procédé à une procession avec la statue de Marie.

L’Assomption est une fête chrétienne célébrée le 15 août. A l’instar de plusieurs pays, le Burkina Faso a célébré cet événement qui, selon la doctrine catholique, est l‘élévation de la Vierge Marie au ciel. Comme à l’accoutumée, les fidèles de l’archidiocèse de Ouagadougou se sont dirigés, le lundi 15 août 2022, à la paroisse Notre Dame de Yagma, lieu qui a abrité cette célébration. Tôt dans la matinée, les pèlerins ont ralié le bas de la colline de Yagma pour ne pas rater un moment de la célébration. En effet, le prime (première prière après le lever du soleil: ndlr) et le chapelet ont précédé l’eucharistie proprement dite. Elle a été présidée par le vicaire général de la paroisse de Yagma, Alfred Ouédraogo. Les textes liturgiques ont porté sur le salut que Dieu accorde à l’humanité par l’entremise de son fils unique né de la Vierge Marie. Au début de la messe, les fidèles ont chanté trois fois « kyrie eleison » qui veut dire « Seigneur prend pitié » (en grec) avant de glorifier le Dieu de la terre et des cieux. Pour le Cardinal, Philippe Ouédraogo, cette célébration consacrée à la Vierge Marie est placée sous trois signes dont la solennité de l’Assomption, la clôture de l’année de la famille et la prière pour la paix.

A l’écouter, l’Eglise reconnait en Marie, un rôle de médiatrice entre l’humanité et son fils Jésus le Christ. Elle est, selon lui, une grande croyante débordante de reconnaissance envers Dieu. Ce qui est un appel pour les chrétiens à vivre le mystère de l’Assomption en s’aimant les uns les autres, a-t-il ajouté. A l’image de la famille de Marie et de celle des chrétiens qui constituent l’avenir de l’Eglise, a confié le Cardinal, cette communion a refermé l’année liturgique. Aux familles, il s’est adressé en disant qu’elles ne doivent pas permettre que le poison de l’égoïsme, de l’individualisme, de l’indifférence soit un frein pour leur évolution. Il les a exhortés à cultiver l’hospitalité, l’esprit de service et de pardon au sein des foyers.

Soutien aux PDI

Pour que cela soit une réalité, le Cardinal a invité l’ensemble des fidèles chrétiens à abattre les murs de haine, d’incompréhension, d’extrémisme et de violence qui peuvent les empêcher de s’aimer. « Vous devez construire des ponts de compréhension, de respect mutuel, de tolérance, de fraternité et d’amour », a- t-il instruit. Philippe Ouédraogo a rappelé que le 4 février 2019, à Abou Dhabi, le Pape a rencontré le grand imam d’Al-Azhar pour signer un document conjoint de fraternité humaine pour la paix mondiale. Cela démontre, aux dires du Cardinal, l’importance de la paix pour l’Eglise. Avec plus de deux millions de déplacés, le Cardinal a invité les pèlerins à faire une quête spéciale destinée aux Personnes déplacées internes (PDI). Au regard du thème de la présente célébration, le Cardinal a appelé les chrétiens à prier pour la paix, la réconciliation, la justice et la compassion pour les PDI.

Selon le recteur de Yagma, abbé Pascal Zabré, les fidèles ont été attirés par le Seigneur à Yagma pour célébrer la fête de l’Assomption. Il a indiqué que ce jour de fête pour la Vierge Marie va apporter de nombreuses grâces et des bénédictions à l’assemblée. Il a annoncé que 1105 demandes allant des actions de grâces aux demandes d’aide et de protection en passant par l’intercession de la Vierge Marie ont été formulées. Pour une fidèle chrétienne qui porte le nom de la sainte Vierge, Ange Marie Sorgho, l’eucharistie de l’Assomption est l’occasion de rendre grâce à la mère du Christ et d’en recevoir d’elle. « Cela a été une belle célébration. Et c’est toute comblée que je vais rejoindre ma famille », a-t-elle confié. Procession avec la statue de Notre Dame de Yagma, chants, danses et bénédictions avec indulgence plénière ont meublé la célébration de l’élévation de la Vierge Marie au ciel.

Abdel Aziz NABALOUM

Hernan Armel SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.