Coopération italo-burkinabè

Le Médiateur du Faso, Saran Séré/Sérémé, a reçu en audience la vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale d’Italie, Emanuela C. Del Re, le samedi 4 mai 2019 à Ouagadougou. Il a été question du renforcement de la coopération entre les deux pays.

C’est une vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale d’Italie, Emanuela C. Del Re, visiblement satisfaite, qui est ressortie de son audience avec le Médiateur du Faso Saran Séré/Sérémé, le samedi 4 mai 2019. Accompagnée du nouvel ambassadeur d’Italie au Burkina Faso, André Romani, elle a confié à la presse que les échanges ont porté sur des sujets d’ordre social, notamment le rôle que joue l’institution de Saran Séré/Sérémé au niveau de l’Etat et du système judiciaire. A en croire la vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, des perspectives de coopération entre le Médiateur du Faso et son institution sœur en Italie sont en vue. «C’est un pays prioritaire pour l’Italie, parce que nous sommes à ses côtés depuis des années», a-t-elle déclaré. Pour elle, l’Italie est un pays d’accueil et les Burkinabè s’y sentent à l’aise, parce qu’ils sont bien intégrés. «Ce qui est important est que notre politique est faite de sorte que les enfants des Burkinabè et ceux d’Italiens puissent aller à la même école de l’Etat. Cela permet aux enfants de grandir ensemble … C’est une formule heureuse pour créer des sociétés mixtes intégrées tout en respectant l’identité de chacun», a expliqué Emanuela C. Del Re. Le Médiateur du Faso, Saran Séré/Sérémé, pour sa part ,a confirmé que la communauté burkinabè qui vit en Italie est bien intégrée et qu’elle investit énormément dans son pays. «Ensuite, l’Italie représente le défenseur des citoyens de la francophoni,e surtout ceux qui ont en partage le franc CFA. Nous qui défendons les intérêts des populations, nous ne pouvons qu’être honorés et heureux d’accueillir la représentation italienne et espérer le renforcement des relations avec l’arrivée du nouvel ambassadeur au Burkina Faso», a souligné le Médiateur du Faso. Saran Séré/Sérémé a nourri le vœu que la collaboration des deux institutions de médiation se concrétise, afin qu’elles puissent défendre concomitamment les intérêts des communautés burkinabè et italienne.

Paténéma Oumar
OUEDRAOGO
pathnema@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.