Déploiement des opérateurs de kits Les clarifications de la CENI

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, s’est entretenu, le mardi 30 juin 2020, à Ouagadougou, avec un groupe d’opérateurs de kits qui se plaignent de n’avoir pas été déployés pour l’enrôlement.

Désormais, le malentendu qui semblait opposer la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et quelques opérateurs de kits qui se plaignaient de n’avoir pas été déployés sur le terrain, est levé. Au cours d’une rencontre de clarification avec le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, et quelques-uns des plaignants, le mardi 30 juin 2020, à Ouagadougou, la responsabilité de chacun a été située. Le premier responsable de la commission électorale a rappelé que sur 5800 personnes qui avaient été retenues pour la formation, il y a eu 812 absents. Lors de leur affectation sur le terrain, a expliqué, M. Barry, 205 formés étaient absents. 166 autres opérateurs de kits avaient été « black-listés » pour leurs attitudes. Parmi les huit plaignants présents à la rencontre, cinq ont soutenu avoir été déployés à deux reprises pour l’enrôlement et les trois autres ont laissé entendre qu’ils n’avaient jamais été convoqués pour aller sur le terrain. Après l’exposé de chaque opérateur, les techniciens de la CENI ont introduit leurs numéros matricules pour présenter la situation respective de chacun. Il a été révélé que certains ont appelé à manifester contre la commission, d’autres n’avaient pas suivi la formation. Pour Newton Ahmed Barry, la CENI n’est pas obligée de déployer tous les opérateurs sur le terrain. « Il faut mettre les choses à leur juste proportion. En toute transparence, on vous a demandé de vous inscrire sur la plateforme. (…) Nous avons sorti régulièrement des notes pour clarifier notre contrat avec vous », a-t-il indiqué. Le combat, a déploré le président de la CENI, que les plaignants ont entretenu est «un peu malsain ». A leur tour, les opérateurs de kits ont apprécié les éléments de clarification apportés par le président de la CENI. « Nous sommes mieux éclairés avec ce que le président de la CENI a dit. Nous avons bien compris. Et nous ferons le point aux camarades qui n’étaient pas présents à la rencontre », a soutenu l’opérateur de kits, Alpha Isaac Sebgo.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.