Appui à la décentralisation : Des infrastructures bénéfiques aux collectivités

Le jardin du maire de Koudougou, réalisé grâce à un appui du fonds, a été loué à un prestataire pour exploitation.

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a organisé, du 13 au 19 août 2020, une sortie-terrain avec la presse dans les régions du Centre-Ouest, de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et des Cascades. Cette activité a permis de constater l’état d’avancement de certaines réalisations financées par l’institution et d’en visiter d’autres, dans un contexte de COVID-19.

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT), bras financier des communes et des régions depuis une décennie, accorde de l’importance au suivi des réalisations financées. C’est dans cet esprit que la structure dirigée par Bruno Dipama a initié, du 13 au 19 août 2020, une sortie-terrain avec la presse dans les régions du Centre-Ouest, de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et des Cascades. « Il est bien de donner de l’argent pour réaliser des ouvrages, mais c’est encore mieux de voir si ces réalisations répondent véritablement aux besoins des populations », a relevé le DG Dipama, pour justifier le bien-fondé de l’activité. Au Centre-Ouest, la délégation a visité le jardin du maire de Koudougou, réalisé au titre du financement ou droit de tirage 2017 du FPDCT pour un coût de plus de 30 millions F CFA.

L’infrastructure a été louée à un prestataire pour exploitation, selon les autorités communales. Les visiteurs ont par ailleurs noté que les 15 boutiques de rue de Sabou sont pleinement occupées, pour un loyer mensuel de 10 000 F CFA. « Nous saluons le soutien du FPDCT. Beaucoup de villages demandent des boutiques de rue et nous souhaitons que cette structure nous appuie dans ce sens, car ces infrastructures constituent une source d’accroissement des recettes communales », a confié le représentant du maire, Désiré Rouamba. Il a, par ailleurs, précisé que la commune de Sabou a obtenu un financement de 20 millions F CFA, au titre de l’année 2020, pour la construction de trois salles de classe équipées.

Dans la Boucle du Mouhoun, les responsables du FPDCT et les hommes des médias se sont entretenus avec le maire de Dédougou, Karim Lomboza Kondé. Celui-ci a évoqué la construction en cours d’un nouvel hôtel de ville, avec une participation à hauteur de 22 millions F CFA du FPDCT, dont il a salué l’action en faveur des communes et régions du Burkina Faso. Les visiteurs ont ensuite fait un tour à la gare routière de Bondoukuy.

En plus des 8 boutiques de rue déjà occupées pour un loyer mensuel de 5 000 F CFA, ils ont pu constater le « bon » état d’avancement des travaux de construction de dix nouvelles autres entamées depuis juillet dernier, pour un montant total de 14 millions F CFA. Installé sur les lieux, le vendeur d’habits et de sacs, Issa Kindo, plaide pour une révision à la baisse du loyer. « Il n’y a pas de marché. Je souhaite qu’on diminue le loyer au moins à 3 500 F CFA, pour nous soulager », a-t-il dit, alors que le conseil municipal a consenti au non-paiement de trois mois de loyer à cause de la pandémie du coronavirus.

Un soutien « inestimable »

Les boutiques de rue de Bondoukuy génèrent des recettes pour la commune.

Le lycée départemental de Bondoukuy, où quatre salles de classe équipées et des latrines ont été construites en 2019 à plus de 32 millions F CFA, a également reçu la délégation. Le FPDCT a contribué à hauteur de 17 millions F CFA à l’érection de ces salles de classe, en attente de réception définitive. L’apport de l’institution, qui finance essentiellement des projets structurants au profit des collectivités territoriales, a été aussi loué par le maire de Bondoukuy, Lassanou Kazoua. Celui-ci s’est particulièrement réjoui de ce que sa collectivité a obtenu auprès du FPDCT, la somme de 23 millions F CFA, au compte de l’année courante, pour la réhabilitation de la mairie.

Dans la région des Hauts-Bassins, les caravaniers ont mesuré l’utilité du pont permettant l’accès au grand séminaire de Koumi, dans la commune de Bobo-Dioulasso. Cette infrastructure routière de plus de 22 millions F CFA figure dans la quarantaine d’ouvrages de franchissement réalisés dans la ville, depuis 2008, pour un coût total de plus de 5 milliards F CFA grâce à l’appui du FPDCT. Ce soutien « inestimable » a été salué par le 4e adjoint au maire de Bobo-Dioulasso, Alain Sanou. Dans cette partie du pays, la commune de Kourinion a également ouvert ses portes aux visiteurs.

Ceux-ci sont allés au marché de Pindié Badara, pour voir dix hangars, parmi la centaine construite à Kourinion sur financement du FPDCT, en dehors des forages, écoles et autres centres de santé. « Pleinement occupés les jours de marché, les hangars sont loués à 2000 F CFA le mois et sont rentables pour la commune. Nous nous réjouissons de l’aide du FPDCT qui contribue à l’amélioration des conditions de vie des populations », a soutenu le maire San Traoré. Sa commune a bénéficié de 12 millions F CFA, au titre de 2020, pour la construction de trois salles de classe dans le village de Sipigui.

Les exécutifs locaux performants bientôt récompensés

Vides au passage de la délégation, les hangars sont tous occupés les jours de marché
à Kourinion.

Dans les Cascades, les participants à la sortie ont marqué une escale à Banfora, sur le site de construction de la salle polyvalente du 11-Décembre et au siège du Conseil régional, avant d’aller dans la commune de Douna. Sur le premier site, ils ont pris connaissance de l’état d’avancement des travaux de l’auberge du Conseil régional des Cascades, entamés en 2019 mais toujours pas achevés, à cause de la défaillance de l’entreprise attributaire du marché. Ses premiers responsables espèrent finir l’infrastructure d’accueil, d’ici à fin septembre 2020, mais le président du conseil régional, N’Golo Drissa Ouattara et le DG du FDPCT tiennent à ce qu’elle soit fonctionnelle avant la fête nationale, du 11 décembre prochain. Faute de quoi, a menacé M. Ouattara, le contrat sera résilié au profit d’une autre entreprise.

A Douna, le maire, Hamidou Son, a conduit les visiteurs sur le site de construction de quinze nouvelles boutiques de rue pour un montant de plus 28 millions F CFA, financé à moitié par le FPDCT. « Les travaux vont incessamment commencer pour un délai de trois mois », a indiqué l’édile qui a installé à l’occasion, le comité local de suivi du chantier. Partout où il est passé, le DG du FPDCT a insisté sur le « bon » entretien des infrastructures réalisées, ce qui peut encourager le financement d’autres projets.

« En 2021, nous allons récompenser les exécutifs locaux performants au lieu de procéder à un droit de tirage classique », a-t-il prévenu. M. Dipama dit avoir par ailleurs noté un retard dans l’exécution ou le démarrage de certains chantiers à cause de la COVID-19, mais il a promis travailler de concert avec les conseils municipaux pour un retour rapide à la normale. Pour l’année 2020, le FPDCT a mis une enveloppe financière de plus de 6 milliards F CFA à la disposition des communes et régions pour la réalisation de projets structurants.

Kader Patrick KARANTAO


Aux côtés des veuves et des jeunes filles-mères

En marge de la sortie-terrain, le DG du FPDCT a été le patron d’une cérémonie de levée de fonds, tenue le samedi 15 août 2020, à Bobo-Dioulasso. Organisée par l’Association pour la promotion des femmes, des jeunes filles-mères et des orphelins, que dirige Agathe Sanou, cette cérémonie a permis de collecter 500 000 F CFA auprès de la délégation venue de Ouagadougou. D’autres sommes d’argent dont le total n’a pas été communiqué et des dons en nature ont été également rassemblés sur place. « Vu l’objectif de l’association, je n’ai pas hésité à soutenir son initiative. Nous devons œuvrer à donner le sourire aux filles-mères, aux veuves et aux orphelins », a confié Bruno Dipama. Pour sa part, la présidente de la structure organisatrice a plaidé pour un appui financier auprès des autorités en vue de la construction d’une unité de fabrication de beurre de karité et d’un centre de formation pour les filles-mères dans la ville de Sya.

K.P.K

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.