Délestage d’eau à Ouahigouya : La faute à la croissance démographique, selon l’ONEA

Pour la directrice régionale, Kiswendsida Ouédraogo, l’ONEA se bat pour que l’accès à l’eau potable s’améliore dans la ville.

Face à la presse, le mercredi 2 décembre 2020 à Ouahigouya, la directrice régionale de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), Kiswendsida Ouédraogo, a donné les raisons des coupures récurrentes d’eau dans la ville.

La croissance de la population et l’arrivée des déplacés internes
(12 900 personnes environ), ce sont les principales raisons qui justifient les coupures intempestives d’eau dans la ville de Ouahigouya cette année. L’explication a été donnée par la directrice régionale de l’Office national de l’eau et de l’assainissement(ONEA), Kiswendsida Ouédraogo, le mercredi 2 décembre 2020, dans la cité de Naaba Kango à la presse. Selon elle, pour une estimation de 7 000 m3 par jour, l’ONEA ne peut que fournir 4 300 m3, soit un déficit de 2 700 m3.

« Cette situation vient s’ajouter au problème de la vétusté de la station, construite depuis 1963 », a-t-elle souligné. En effet, la station se ravitaille en eau dans le barrage de Goinré et des eaux souterraines notamment 41 puits et forages. « Pour la plupart du temps, les eaux sont troubles à telle enseigne que la station n’arrive plus à les traiter. Pire, elle arrête de fonctionner à cause des équipements inadaptés », a expliqué la directrice de l’ONEA. C’est pour pourquoi, la nationale de l’eau de Ouahigouya s’est dotée d’un nouvel équipement sur le site de traitement de Goinré. « Il va servir à filtrer l’eau du barrage afin qu’elle soit moins trouble pour être mieux traitée.

Il sera opérationnel d’ici la fin de l’année 2020 », a confié dame Ouédraogo. Mais en attendant, c’est la distribution alternée qui est mise en œuvre afin de pouvoir ravitailler toute la ville. « Ce système consiste à fermer les vannes de certains quartiers tout en les ouvrant à d’autres tous les deux jours pour permettre à tous les secteurs d’être approvisionnés », a ajouté la première responsable régionale de l’ONEA.

A long terme, a promis la conférencière, l’ONEA envisage la mise en œuvre du projet d’alimentation de Ouahigouya à partir du barrage de Guitti. Le lancement des travaux est prévu pour 2021, a laissé entendre Kiswendsida Ouédraogo. A la suite de cette conférence, une visite guidée à la station de Goinré a permis aux journalistes de voir le nouvel équipement qui permettra de mieux traiter l’eau.

Fleur BIRBA
fleurbirba@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.