Conférence internationale sur les sciences et la diplomatie : Environ 500 participants attendus à Ouagadougou

Pour le conférencier Dr Lassina Zerbo (milieu), des experts internationaux doivent être invités afin de permettre aux étudiants de bénéficier de leurs expériences pour développer le Burkina Faso.

Le Comité national d’organisation (CNO) de la grande conférence internationale sur les sciences et la diplomatie a animé un point de presse, le mardi 12 octobre 2021, à la présidence du Faso.

Du 29 novembre au 1er décembre prochain, Ouagadougou va abriter la grande conférence internationale sur les sciences et la diplomatie au centre international de conférence de Ouaga 2000. Voulue par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, cette conférence entend conjuguer le « Nexus science et diplomatie » pour booster le développement en Afrique.

Pour garantir une bonne tenue de cette rencontre, le Comité national d’organisation (CNO) de la grande conférence internationale sur les sciences et la diplomatie a convié les hommes de médias à une conférence de presse, le mardi 12 octobre 2021 à la présidence du Faso. Selon le président du CNO Dr Lassina Zerbo par ailleurs, secrétaire exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), l’objectif de cette conférence est d’offrir aux scientifiques et aux diplomates, des opportunités d’échanger des informations, d’explorer des domaines de coopération possible et de développer des propositions pour résoudre les problèmes existants.

De façon spécifique, cette conférence a expliqué Dr Zerbo, va permettre, entre autres, de promouvoir des relations et des coopérations internationales productives, de contribuer à l’élaboration de politiques s’appuyant sur des faits et preuves scientifiques et technologiques et d’améliorer les interfaces entre la science et les politiques publiques.

A travers la thématique « Nexus sciences et diplomatie : accélérer la transformation de l’Afrique pour l’innovation technologique », les échanges vont être axés de l’avis du chercheur et géophysicien sur les enjeux de l’innovation technologique et dans le domaine du changement climatique. Pour lui, le monde est confronté à un certain nombre de défis de plus en plus urgents, interdépendants et complexes.

« Ces défis qui concernent la santé, la pauvreté, le réchauffement climatique, la gestion des catastrophes, l’énergie, la sécurité…nécessitent des réponses coordonnées faisant plus que jamais appel à la diplomatie, la science, la technologie et l’innovation », a-t-il expliqué. Lassina Zerbo a indiqué que la conférence va réunir environ 500 participants composés de scientifiques, de diplomates, de politiques, de chefs d’entreprises, de représentants d’institutions sous régionales et des associations.

La conférence va combiner selon lui, les analyses de scientifiques avec celles de diplomates qui poseront les fondamentaux de l’utilisation et l’application de la coopération scientifique pour aider à établir des liens et renforcer les relations entre les pays notamment dans les domaines où il pourrait ne pas y avoir d’autres moyens d’approche au niveau officiel. « Partie prenante de la conférence, le village technologique se concentrera sur le potentiel des solutions technologiques innovantes pour faire progresser le développement social et économique inclusif de l’Afrique dans les domaines des applications spatiales, l’e-santé, l’agritech, l’énergie et l’e-éducation », a insisté le conférencier.

La directrice du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA)/Togo Josiane Yaguibou a ajouté que cette rencontre est un évènement historique pour l’Afrique, notamment le Burkina Faso dont l’initiative est venue du président du Faso. Pour elle, ce cadre va servir de partage d’expériences et de connaissances à travers les sciences et la diplomatie. A la question de savoir comment les sciences et les technologies peuvent contribuer à lutter contre l’insécurité au Burkina Faso, Lassina Zerbo a préféré inviter tous ceux qui sont intéressés par les questions de sciences et technologies à participer à cette conférence que ce soit en présentiel ou virtuel d’où sortiront des propositions concrètes.

Paténéma Oumar OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.