33e Tour du Faso : le Burkinabè Souleymane Koné vainqueur de la 2e étape

La deuxième étape du 33e Tour du Faso courue entre Bobo-Dioulasso et Dédougou ce samedi 30 octobre 2021 a été remportée par le Burkinabè Souleymane Koné.

C’est dans un sprint final âprement disputé que Souleymane Koné a coiffé sur la ligne d’arrivée, l’Algérien Yacine Hamza. L’Etalon cycliste a bouclé les 183,200 en 4h04min9’’ soit une vitesse moyenne de 44,949 Km/h.  Faisant partie d’un groupe de cinq coureurs qui ont rythmé la course de bout en bout, le coureur burkinabè est resté dans les roues de ses adversaires tout le long du trajet. En effet le peloton n’a pas mis du temps à s’emballer après le coup de sifflet de départ donné à 8h26mn. La première tentative d’échappée a lieu après seulement 17 minutes de course. Mais il a fallu attendre le km 30 pour que six coureurs dont Harouna Ilboudo réussissent à creuser un écart de 43’’ sur le reste du groupe et attaquer le premier point chaud à Békuy qui a vu la victoire du Marocain El Houcaine Sabbahi. Le peloton sera par la suite coupé avec désormais en tête deux Burkinabè, un Algérien, un Marocain et un Hollandais.  Le reste du peloton dans lequel se trouve le maillot jaune sera distancié progressivement jusqu’à 3’10’’ avant que la réplique ne s’amorce. C’est dans cette configuration que le second sprint intermédiaire sera enlevé à Kosso après 121 km par l’Algérien Yacine Hamza devant le coureur de Global cycling team de la Hollande Jordi Slootjes et le Burkinabè Souleymane Koné. L’Algérien s’est également adjugé le dernier point chaud à Kari à 14 km de l’arrivée devant le Burkinabè avant que ce dernier ne prenne sa revanche sur la ligne finale. Le maillot jaune change d’épaules et échoit désormais au Marocain El Kouraji Mohcine. Wouters Rutger vainqueur de la première étape enfile la tunique verte aux points.  Celle des points chauds revient au 2e à l’arrivée Yacine Hamza. Paul Daumont conserve le maillot blanc du meilleur jeune. Après cette première victoire d’étape, les Burkinabè gardent en ligne de mire la reconquête du maillot jaune perdu lors de la dernière édition en 2019.  « La stratégie du jour visait à gagner l’étape et réduire le temps par rapport au maillot jaune. Les consignes ont été respectés par Saliffou Yerbanga et Souleymane Koné », s’est réjoui le directeur technique national Martin Sawadogo.

La troisième étape longue de 141,800 km sera disputée demain entre Dédougou et Koudougou.

Voro KORAHIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.