Salon des banques et PME : La VIIe édition, du 2 au 5 novembre 2021

Le SP du salon des PME Hermann Nagalo : « Cette édition sera tournée vers les enjeux importants de nos PME ».

Le comité d’organisation de la VIIe édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA était face à la presse, le vendredi 29 octobre 2021, pour informer l’opinion de l’évolution de l’organisation de l’évènement et présenter les principales activités.

Du 2 au 5 novembre prochain, Ouagadougou sera le lieu de convergence des banques et PME de l’espace UEMOA qui viendront prendre part à la 7e édition du salon qui leur est dédié. Le comité d’organisation dudit salon était face à la presse, le vendredi 29 octobre 2021, pour donner les grandes articulations de ce grand rendez-vous des PME et informer l’opinion de l’évolution de son organisation.

Dès l’entame de sa déclaration, le Secrétaire permanent du salon Hermann Nagalo a indiqué que le concept du salon a été spécialement étudié cette année afin de concentrer en un même lieu des espaces thématiques qui permettront aux chefs d’entreprises de trouver des réponses opérationnelles aux questions de la gestion quotidienne de leurs entreprises.

Il s’agit notamment des questions de fiscalité, de social, de droit des entreprises, de gestion des ressources humaines, etc. Comment créer, gérer et développer son entreprise ? Comment être compétitif dans un contexte de libre échange continental africain ? Comment transmettre son entreprise aux plus jeunes ? Voilà autant d’enjeux importants des PME auxquels ce salon, foi de M. Nagalo, tenteront d’y apporter des réponses. Et ce, afin de permettre aux PME de jouer leur partition dans la transformation des économies africaines, a-t-il dit.

Cela se fera à travers la panoplie d’activités prévue. Il s’agit principalement des panels qui porteront sur plusieurs thèmes. Le premier est l’économie verte, un concept qui, selon les organisateurs du salon, pourrait être utilisé par les PME pour innover. Le deuxième panel portera, aux dires du Dr Yétioman Touré, vice-président du Comité scientifique du salon, sur la gouvernance et les bonnes pratiques.

« Il est intéressant que nos PME puissent se servir de bonnes pratiques déjà mises en œuvre ailleurs pour pouvoir s’améliorer et contribuer efficacement à la transformation des économies. C’est d’ailleurs là l’idée du salon qui est de créer ce cadre d’échanges entre les différents acteurs des PME et que chacun puisse bénéficier des expériences des autres », a-t-il indiqué.

Convaincu que le numérique est aujourd’hui un élément incontournable dans la promotion des économies, le comité d’organisation a fait appel à une experte de la digitalisation qui viendra du Canada pour partager l’expérience de son pays en matière de digitalisation des PME. En plus de l’expérience du Canada, l’opportunité sera également offerte aux PME de l’espace, de partager mutuellement leurs expériences au cours d’un panel.

Des innovations importantes

Aux dires du Dr Touré, il est important pour les différents PME de l’espace de mutualiser leurs expériences afin de démarrer une nouvelle forme d’économie et un nouveau développement sous régional. Mais quelles sont les innovations prévues pour cette édition ? ont demandé les journalistes. Répondant à cette question, le SP du salon a noté que plusieurs innovations ont été apportées à l’organisation du salon.

Il s’agit d’abord de l’introduction depuis 2016 de la caravane des PME qui permet aux PME qui n’ont pas assez de ressources, de les mutualiser afin de faire un déplacement à moindre coût qui leur servira de cadre également pour des échanges B to B. L’autre innovation qu’il a citée et qui constitue l’une des particularités de cette édition est l’instauration du carrefour des PME.

« Ce carrefour sera en quelque sorte un espace dédié à la promotion du made in UEMOA afin de permettre aux PME présents de mettre en valeur leurs produits et d’accéder au marché », a fait savoir M. Nagalo. Par ailleurs, la question du financement constituant le talon d’Achille de la plupart des PME, les organisateurs ont introduit le concept de Innovativ project qui se veut être un cadre de formation et de rencontre entre les PME et les structures d’accompagnement, qu’elles soient financières ou non afin de leur faciliter l’accès aux financements.

Dans la même lancée, a poursuivi le SP, le concept des trophées a également été introduit afin de récompenser les banques qui ont développé des stratégies innovantes pour financer les PME. « Les managers qui ont également fait preuve de bonne gouvernance seront récompensés afin de susciter auprès d’autres PME la nécessité d’aller vers une certaine gouvernance parce que la gouvernance est aussi une clé pour accéder au financement », a annoncé M. Nagalo.

Le village des PME sera également mis en place afin de permettre aux participants au salon d’atteindre les objectifs fixés à travers leur participation à ce salon. « Les managers des PME n’ont pas suffisamment de temps et parfois dans de tels salons, ils perdent du temps à chercher vers qui aller, quoi faire etc. Grâce donc à ce concept, la PME qui doit participer à ce salon devra juste savoir ce qu’il veut et alors il trouvera satisfaction au village des PME. Si c’est un financement par exemple il y aura le village Innovativ project où il pourra aller rencontrer ceux qui sont dans ce domaine », a-t-il expliqué.

Nadège YAMEOGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.