Attaque à Seytenga :14 personnes tuées

Des hommes armés non identifiés (HANI) ont perpétré une attaque sur un site aurifère dans la commune de Seytenga, faisant 14 morts dans l’après-midi du 10 mars 2022.

Des hommes armés non identifiés (HANI) ont perpétré, le jeudi 10 mars 2022, une attaque sur le site artisanal d’orpaillage de Sago dans le village de Tondobi, situé à environ 5 kilomètres de la commune de Seytenga, qui est à une quarantaine de kilomètres de Dori et à une dizaine de la frontière nigérienne. Selon plusieurs témoignages, le bilan provisoire de l’attaque est  de 14 morts. Une autre source a affirmé que certains blessés ont succombé au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Seytenga portant le nombre de victimes hier soir à 10 morts.

Dans la matinée du vendredi 11 mars 2022, 4 corps sans vie ont été découverts augmentant le nombre de morts à 14. 6 autres personnes ont été retrouvées saines et sauves par leurs proches. Selon une source locale, c’est vers 15 heures que les HANI ont fait irruption et se sont mis à tirer sur les orpailleurs. Les assaillants ont aussi intimé l’ordre aux orpailleurs de quitter le site dans 72 heures. Avant la fin de l’ultimatum, le site de Sago et même le village de Tondobi ont commencé à se vider de leurs habitants.

En rappel, le 17 décembre 2022, deux policiers en service à Seytenga ont été assassinés par les HANI lorsqu’ils se rendaient à Dori. En outre, le 25 décembre de la même année, une attaque simultanée a visé la brigade territoriale de gendarmerie, le commissariat de police ainsi la mairie de Seytenga qui ont été incendiés

S.N.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.