Tchad: extradition à la CPI de l’ex-rebelle centrafricain  Maxime Mokom

Suspecté par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qui auraient été commis à Bangui et dans d’autres localités de la République centrafricaine en 2013 et 2014, l’ancien rebelle centrafricain Maxime Mokom a été arrêté et extradé à la CPI par les autorités tchadiennes. Selon DW, cette arrestation a été joyeusement saluée par la société civile centrafricaine. Selon elle, le Tchad  doit faire plus en livrant les autres ex-rebelles centrafricains recherchés par la CPI qui se trouvent encore dans le pays de feu  maréchal Idriss Deby Itno.

A.k

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.