Bceao : Jean-Claude Kassi Brou, nouveau gouverneur

Jean-Claude Kassi Brou prendra fonction le 4 juillet 2022 à la tête de la BCEAO

Le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Jean-Claude Kassi Brou, est le nouveau gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao).

Il remplace son compatriote Tiémoko Meyliet Koné, désormais vice-président de la Côte d’Ivoire. Nommé lors du  sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), tenu le samedi 04 juin 2022 à Accra (Ghana), il prendra fonction à compter du 4 juillet 2022.

Le poste de gouverneur de la Bceao revient toujours à la Côte d’Ivoire qui domine économiquement les autres pays membres de la zone monétaire, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

AK

(Source : APA)

1 COMMENTAIRE

  1. Après avoir fait le choix incontestable et incontesté en Côte d’Ivoire, du gouverneur de la BCEAO, Mr Tiémoko Meyliet Koné, à la Vice-présidence de la République de Côte d’Ivoire, voici que le Président Alassane Ouattara vient de faire un autre excellent choix, en proposant à ses collègues, Mr Jean Claude Kassi Brou, comme gouverneur de la BCEAO !!
    Dont acte !!
    Il est donc maintenant temps de relancer notre projet de changement du nom de notre monnaie au sein de l’UEMOA !!
    Mr Kassi Brou, le nouveau gouverneur de la BCEAO devra mettre rapidement un terme au chantage du Président nigérian, Muhammadu Buhari, qui refuse que notre monnaie devant remplacer le franc CFA s’appelle « ECO ». Ce nom est d’après lui, une marque déposée ; une propriété exclusive de la CEDEAO !!
    De surcroît, le despote nigérian refuse aussi la parité fixe de notre nouvelle monnaie avec l’euro, si elle doit être élargie un jour à l’ensemble des pays de la CEDEAO !!
    C’est pourtant cette parité fixe avec l’euro qui a toujours fait la force du F CFA et jamais nous n’y renoncerons, pour nous retrouver avec une monnaie de singe !!
    Qu’à cela ne tienne, Buhari peut garder le nom ECO, et se le mettre, là où je pense !! Lol !!
    Ce statut quo inacceptable, instauré depuis l’accord conclu à Abidjan, en décembre 2019, entre les Présidents Ouattara et Macron, sur la réforme du CFA XOF, ne doit plus perdurer !!
    Que le gouverneur JC Kassi Brou, propose rapidement un nouveau nom (AFRO ou autre), aux chefs d’Etats des pays membres de l’UEMOA, pour validation et qu’on passe enfin à la phase d’impression de notre nouvelle monnaie commune !!
    Il serait aussi bon de songer à élargir dans un premier temps, notre union monétaire au Libéria et à la Gambie, pour démontrer aux pourfendeurs de notre monnaie, que ce n’est pas une affaire de francophones qui refusent de se libérer de la tutelle française ou de servitude monétaire, comme a dit l’autre ; mais, de pragmatisme économique !!
    Le Président français Emmanuel Macron devrait penser maintenant à mette fin à la parité fixe entre le CFA XAF et l’euro ; car, il y a trop d’anti CFA en Afrique Centrale !! Lol !!
    Le Maréchal d’opérette du Tchad, feu Idriss Deby Itno disait à qui voulait l’entendre, qu’il fallait couper le cordon ombilical avec la France et créer une monnaie flottante pour la CEMAC. Quant au Congo du Président Sassou Nguesso, l’endettement de ce pays est hors norme et viole impunément les textes de la BEAC. Enfin, le Président centrafricain Touadera, vient de porter un nouvel uppercut à la CEMAC, en officialisant le Bitcoin, comme monnaie légale en République Centrafricaine ; violant aussi les textes de la BEAC !!
    La fin de la parité fixe entre le franc CFA XAF et l’euro entraînera inéluctablement la mort du franc CFA d’Afrique Centrale et la disparition de la BEAC.
    La France ne servira donc plus de bouc-émissaire et ne sera donc plus accusée d’empêcher le développement des pays francophones d’Afrique, à travers le franc CFA, condamné à disparaître. Chaque pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Tchad, Gabon, Guinée Équatoriale et Centrafrique) créera alors sa propre monnaie flottante et bonjour les dégâts de l’inflation, avec les émeutes récurrentes qui en résulteront !!
    Conclusion : – Changement de nom du CFA XOF et fin de la parité fixe entre le CFA XAF et l’euro ;
    – rendez-vous aux éternels pourfendeurs du CFA et autres panafricanistes à la mords-moi le noeud, dans 5 ans pour faire le bilan de ces 2 visions (UEMOA et CEMAC) !!
    À bon entendeur, salut !!
    Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.