Prix Martin Ennals 2022 : Dr Daouda Diallo accueilli en héros

Le ministre de la Justice et des Droits humains, Me Barthélémy Kéré, a salué l’engagement du Dr Daouda Diallo en faveur de la promotion des droits humains.

Lauréat du Prix Martin Ennals 2022, en reconnaissance de ses actions en faveur de la promotion des droits humains et de la justice, le Dr Daouda Diallo a regagné le Burkina Faso, dans la nuit du lundi 20 juin 2022. Il a été accueilli par les autorités et des structures de défense des droits humains.

Le Secrétaire général du Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés(CISC) est désormais l’un des ambassadeurs de la promotion des droits humains et de la justice au Burkina Faso. En effet, lauréat du Prix Martin Ennals 2022(appelé aussi le prix Nobel des droits de l’Homme) qui lui a été décerné, le 12 juin 2022 à Genève en Suisse, il a regagné le Burkina Faso dans la nuit du lundi 20 juin 2022.

Il a été accueilli officiellement, à l’aéroport international de Ouagadougou par des membres du gouvernement et des structures associatives qui font de la promotion des droits humains, leur cheval de bataille. A son arrivée, Daouda Diallo a tenu d’abord à saluer la présence des membres du gouvernement, avec à leur tête le ministre en charge de la justice et des droits humains, Me Barthélémy Kéré.

Une présence qui témoigne, selon lui, de leurs engagements dans la défense des droits humains, dans un contexte de lutte contre le terrorisme. Arborant fièrement son prix, Dr Diallo a fait savoir que ce sont les autorités du pays qui tiennent d’abord le flambeau de la protection des droits humains. Ainsi, pour lui, le Prix Martin Ennals qu’il vient d’obtenir est la consécration des efforts de tous dans la quête permanente d’une justice et d’une cohésion sociale, gage d’un vivre- ensemble harmonieux.

« Ce prix est une interpellation pour nous, une invitation à persévérer dans l’excellence et à bien faire notre travail de promotion de la justice mais surtout des droits humains », a declaré Dr Daouda Diallo. Il a aussi souligné que ce sacre est à mettre à l’actif de toutes les structures associatives et des acteurs qui œuvrent, en dépit de certaines contraintes, quotidiennement pour que les droits humains soient respectés et garantis pour le bien de tous.

Le ministre en charge des droits humains, Barthélémy Kéré, a salué son courage et sa persévérance qui lui ont valu cette reconnaissance et qui, à l’entendre, honore le Burkina Faso tout entier. « Le prix qu’il vient de recevoir est un symbole extraordinaire pour nous », a confié Me Kéré. Avec cette reconnaissance internationale, Dr Daouda Diallo devient, aux dires du ministre de la Justice et des Droits humains, « un ambassadeur des droits humains ». C’est pourquoi, il l’a invité à continuer dans ses actions afin de perpétuer son engagement pour davantage promouvoir la question des droits de l’homme au pays des Hommes intègres.

Soumaïla BONKOUNGOU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.