Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a entamé, une série de visites aux communautés religieuses. Le jeudi 28 février 2019, il a rencontré, la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) et la Fédération des églises et missions évangéliques(FEME).

Le Premier ministre, Christophe Dabiré a le soutien de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) pour réussir sa mission. A cet effet, il a reçu les « douas » de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), lors de sa visite au siège de ladite structure, à Ouagadougou, le jeudi 28 février 2019.

Nommé le 21 janvier dernier, selon ses dires, il était de son devoir avant l’entame de sa mission de rendre visite aux personnes ressources, aux communautés religieuses qui peuvent apporter un soutien à son action. « Lorsqu’on a une responsabilité comme la mienne, avant de commencer à travailler, il est de bon ton de venir demander du soutien », a expliqué Christophe Dabiré.

C’est pourquoi, a-t-il dit, il est venu à la fédération pour saluer l’ensemble des Cheiks, imams, Ulémas et leur demander d’apporter leur soutien à l’action gouvernementale. En tant que personnes ressources, il est bon de venir leur demander de continuer à apporter leur soutien et leur prière dont le pays en a besoin, a affirmé M. Dabiré. « Nous sommes tous des croyants. Il est important qu’on sache confier à Dieu ce qui se passe au pays. Parce que nous avons besoins de paix, de sécurité, de développement… », a dit le Premier ministre.

Il a dit être conscient que les populations attendent beaucoup du gouvernement et du chef de l’Etat. Pour le président de la FAIB, Cheik Aboubacar Doukouré, cette visite du chef de gouvernement est une marque de considération pour leur communauté. Car, un bon chef aime son peuple et le respecte. « Nous le remercions du fond du cœur et le félicitons pour la confiance présidentielle placée en lui », a déclaré Cheik Doukouré.

Au nom de la communauté musulmane, Dr Doukouré a formulé des vœux de santé et de succès pour un bon accomplissement de la lourde mission qui lui a été confiée en cette période difficile pour le Burkina Faso. « Notre communauté est là pour soutenir nos autorités, défendre la paix et la cohésion dans notre pays », a conclu El Hadj Doukouré. Dans l’après-midi, le Premier ministre est allé solliciter aussi le soutien de la Fédération des églises et missions évangélique (FEME).

Aux responsables, il leur a demandé de prier pour le Burkina Faso. Le président de la FEME, Henri Yé a promis de toujours prendre en compte le Pays des Hommes intègres dans leur prière. Donc, ils vont le confier à Dieu. Au-delà de la prière, la FEME compte aussi apporter ses conseils au gouvernement. Mais, faire aussi des suggestions pour la bonne marche du pays, a confié son président Henri Yé.

Abdel Aziz NABALOUM
emirathe@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.