Le PAN du Sénégal, Moustapha Niasse (gauche) : «J’ai toujours été heureux dans mes contacts avec les autorités burkinabè depuis l’époque de la Haute-Volta».

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience le Président de l’assemblée nationale (PAN) du Sénégal, Moustapha Niasse, le jeudi 7 mars 2019 à Ouagadougou.

Venu à Ouagadougou sur invitation de son homologue du Burkina Faso pour assister à l’ouverture de la première session de l’année 2019 de l’Assemblée nationale, le Président de l’Assemblée nationale (PAN) du Sénégal, Moustapha Niasse, a été reçu en audience par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 7 mars dernier à Ouagadougou.

Après une trentaine de minutes d’échanges, le patron du Parlement sénégalais a annoncé que la rencontre a constitué pour lui, des retrouvailles fraternelles, un de ses aïeuls étant originaire du pays des Hommes intègres. Aussi, il a soutenu avoir beaucoup travaillé avec le président Kaboré, quand ils étaient tous deux ministres. Moustapha Niasse a reconnu ses mérites ainsi que ceux de tous les Burkinabè qu’il a qualifiés d’hommes libres, courageux et honnêtes. Revenant sur le contenu de l’entrevue avec le chef de l’Etat, M. Niasse a déclaré que la question du développement de la femme en Afrique a été abordée.

«Nous devons aider la femme à s’autonomiser, à impulser la dynamique de développement, car c’est elle qui donne naissance, qui communique à tous les premiers rudiments et les bases du comportement social pendant l’existence humaine», a-t-il relevé. Outre ce sujet, les deux hommes ont parlé de l’unité du continent africain comme en ont rêvé Kwame Nkruma et Patrice Lumumba.

Pour M. Niasse, le continent est sur la bonne voie. «La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) construit étape après étape le grand ensemble de l’Ouest africain. D’autres organisations font le même travail pour l’Afrique centrale, australe, de l’Est, et du Nord. Ces cinq amodules vont constituer demain, l’unité complète du continent africain», a-t-il assuré.

Il a salué l’œuvre des pères-fondateurs des indépendances, les actions à la souveraineté internationale et surtout la réflexion qui a conduit à l’élaboration de politiques publiques de développement intégrées sur les plans social, éducatif, de la diplomatie extérieure et de la gestion des ressources naturelles. Le PAN Moustapha Niasse a quitté Kosyam en espérant que le président Kaboré prendra part, le 2 avril 2019, à l’investiture de Maky Sall réélu pour présider aux destinées du Sénégal pendant les cinq prochaines années.

Eliane SOME
elianesome4@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.