Le gouverneur du Centre-Est, Antoine Ouédraogo, a soutenu que la qualité de l’éducation inclusive ne pourra être satisfaite sans la construction de structures adaptées.

Le projet «Intervention précoce pour une éducation inclusive au préscolaire» à Garango, porté par l’ONG Christoffel blinden mission (CBM) Burkina Faso, a été officiellement lancé, le mardi 12 mars 2019.

L’éducation inclusive est une approche éducative basée sur la valorisation de la diversité comme élément enrichissant du
processus d’enseignement-apprentissage et par conséquent, favorise le développement humain de tous, sans discrimination aucune. Elle vise aussi à préparer les enfants à être des citoyens responsables, conscients de leur rôle dans le développement socioéconomique et culturel de leur pays.

C’est dans ce contexte que l’ONG, Christoffel blinden mission (CBM) Burkina Faso, a décidé d’intervenir dans le domaine de l’éducation inclusive à travers son projet : «Intervention précoce pour une éducation inclusive au préscolaire» à Garango. D’une durée de 3 ans (2019-2021), le budget du projet qui est mis en œuvre par CBM-Burkina, est de 91 840 000 F CFA. Il est focalisé sur le préscolaire inclusif, avec un effectif de 450 enfants handicapés et non handicapés de 3 à 6 ans, qui seront inscrits dans les écoles préscolaires de Zanga et de Bougoula Ladenburg pour la période de 2019-2021.

Ce projet dont le lancement officiel a été parrainé par le secrétaire permanent par intérim du secrétariat permanent des Engagements nationaux et des Programmes d’urgence, Ibrahim Yankiné, a pour objectif global de contribuer à l’atteinte de l’Education pour tous (EPT) au pays des Hommes intègres. Il vise en outre à renforcer l’éducation préscolaire inclusive dans la commune de Garango, à travers la disponibilité d’infrastructures préscolaires accessibles, permettant d’inscrire 60% des enfants handicapés dans la commune.

Le gouverneur du Centre-Est, Antoine Ouédraogo, a soutenu que la qualité de l’éducation est une quête permanente qui ne pourra être satisfaite sans la réalisation d’un certain nombre d’actions dynamiques, notamment la prise en compte des enfants en situation de handicap, la construction et l’équipement de structures adaptées, le renforcement des capacités des enseignants, des encadreurs pédagogiques et les autres acteurs de l’éducation.

Il a dans ce registre, encouragé les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet à donner le meilleur de leurs potentialités afin qu’à l’évaluation, chacun en tire non seulement une satisfaction réelle, mais aussi que cela favorise d’autres actions futures pour un meilleur cursus scolaire des bénéficiaires directs que sont les enfants d’âge préscolaire. Le secrétaire permanent par intérim du secrétariat permanent des Engagements nationaux et des Programmes d’urgence, Ibrahim Yankiné, a justifié son engagement à parrainer cette activité pour deux raisons majeures.

La première est que l’action salvatrice de CBM-Burkina contribuera à améliorer le taux de préscolarisation au Centre-Est, qui est de 3,3% contre un taux national de 4,1%, selon l’annuaire statistique 2017-2018 du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN).

Développement de l’éducation

Le SP par intérim du secrétariat permanent des Engagements nationaux et des programmes d’urgence, Ibrahim Yankiné, a précisé qu’en mettant en œuvre ce projet, CBM-Burkina s’inscrit en droite ligne avec les indicateurs de l’axe stratégique 2 du PNDES.

La 2e raison est que cette cérémonie lui offre l’occasion de saluer à sa juste valeur cette heureuse initiative de CBM-Burkina, qui coïncide avec la politique de développement de l’éducation inclusive, matérialisée par l’adoption en août 2017 de la stratégie nationale de développement de l’éducation inclusive au Burkina Faso.

Ibrahim Yankiné a également précisé qu’en mettant en œuvre ce projet, CBM-Burkina s’inscrit en droite ligne avec les indicateurs de l’axe stratégique 2 du PNDES, dont l’objectif spécifique visé est «le développement du capital humain», qui fait partie intégrante du Plan sectoriel de l’éducation et la formation, ambitionne d’apporter un correctif au dysfonctionnement du système éducatif, principalement dans son volet inclusion des apprenants en situation de handicap.

Pour le directeur-pays de CBM-Burkina, Ousséni Badini, l’objectif de ce projet est d’abord de faire en sorte que l’ensemble des enfants handicapés de 3 à 6 ans de la commune de Garnago en particulier et de la région du Centre-Est en général, puissent avoir accès à l’éducation au niveau du centre d’éveil et d’éducation préscolaire inclusif de Bougoula Ladenbourg.

«Lorsqu’un enfant est pris en charge très tôt sur le plan sanitaire que sur le plan psycho- social, il a de fortes chances de voir son handicap réduit et de pouvoir fréquenter dans la même classe que les autres enfants. Les enseignants chargés d’assurer une éducation pédagogique complète et adaptée aux handicaps des enfants ont bénéficié des formations», a-t-il ajouté. Le Directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle (DREPPNF) du Centre-Est, Lucien Zouré, s’est réjoui d’accueillir ce 2e projet, avec un focus sur l’égalité des chances, les besoins spécifiques des enfants handicapés, les orphelins et les enfants vulnérables, pour la période 2019-2021.

Le premier adjoint au maire de Garango, Hamadou Hubert Zigané, a souhaité que ce nouveau projet puisse être un levier qui mette en lumière les bonnes pratiques, encourager les acteurs de mise en œuvre et susciter la formulation de propositions concrètes permettant de parvenir à une éducation préscolaire inclusive de qualité dans sa commune. La visite des classes du centre d’éveil et les encouragements aux élèves sourds et des malentendants en plein cours par les autorités et une photo de famille avec les enfants de la petite section du centre d’éveil, a mis fin à la cérémonie de lancement dudit projet.

Bougnan NAON
bougnannaon12@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.