Vitrine du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration de Ouagadougou

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a visité, le samedi 30 mars 2019, les stands d’exposition de produits touristiques et hôteliers de la deuxième édition de la Vitrine du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration de Ouagadougou (VITHRO).

Au lendemain de l’ouverture de la deuxième édition de la Vitrine du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration de Ouagadougou (VITHRO), le samedi 30 mars 2019, le président du Faso a pris le pouls de l’évènement. Sur le site de ce rendez-vous, à la Zone d’activités diverses (ZAD) de la capitale, il a visité durant une heure, tous les stands des exposants de produits touristiques, hôteliers et de la restauration. Sous des prestations d’artistes traditionnels et en compagnie des membres du gouvernement, le chef de l’Etat a constaté de visu la diversité touristique et hôtelière burki-nabè, principale innovation de cette rencontre.
Après avoir signé le livre d’or, il a confié que le contexte sécuritaire affecte grandement la promotion du tourisme et les questions de développement sur l’ensemble du territoire burkinabè. Selon lui, sa présence sur le site vise à marquer sa solidarité et ses encouragements aux acteurs du tourisme qui ont bataillé dur pour maintenir le cap. «Je salue la décision de doter cette année, la VITHRO, d’un volet communautaire», a-t-il dit. Le Président du Faso a également salué le choix du thème qui va permettre aux participants des pays membres de l’espace UEMOA de réfléchir pour trouver des solutions à un tourisme d’intégration communautaire.
Et ce, pour harmoniser, a-t-il indiqué, les politiques de tourisme dans la sous-région, par exemple la création d’un stand commun représentant tous les pays de l’espace UEMOA dans des évènements similaires. L’Afrique a un potentiel touristique important, mais, a déploré Roch Marc Christian Kaboré, il ne peut être développé que dans la paix et la sécurité.
L’insécurité est mondiale et il ne faut pas laisser le terrorisme prendre le dessus, a-t-il laissé entendre, avant de proposer aux pays affectés, de vendre leur tourisme hors de leur frontière. Il faut, selon le président Kaboré, que les Etats montrent aux ‘’dignitaires’’ du terrorisme qu’ils sont prêts à les anéantir. Pour le président de la Fédération des organisations patronales du tourisme et de l’hôtellerie du Burkina (FOPATH-BF), Mamoudou Célestin Pierre Zoungrana, tous les acteurs (transporteurs, producteurs, transformateurs, etc.) ont apporté une touche particulière à la VITHRO 2019 par leur présence. Il a, par ailleurs, rappelé la nécessité de fédérer les énergies dans l’optique d’avoir un circuit touristique intercommunautaire dans l’espace économique ouest-africain.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.