La direction générale de La Poste Burkina Faso a organisé le mardi 9 avril 2019, à Ouagadougou, une journée de concertation avec les institutions étatiques sur les acheminements postaux des colis administratifs.

La Poste Burkina Faso veut être plus proche des institutions de l’Etat. A cet effet, l’entreprise a initié le mardi 9 avril 2019 à Ouagadougou, une journée dédiée exclusivement à l’acheminement postal. Une occasion pour les postiers de présenter aux acteurs de l’administration publique, le potentiel de l’institution en matière de collecte, de sécurisation et d’acheminements des courriers.

Pour le conseiller technique du ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Abdoulaye Kondé, représentant la ministre de tutelle, c’est dans la dynamique d’opérer des innovations en vue de se repositionner sur le marché postal que la poste a innové en 2012 via la signature d’une convention relative à l’acheminement des courriers de l’Etat.

Un accord qui, selon M. Kondé, vise à rapprocher l’administration des services postaux et à accompagner le gouvernement dans sa mission d’échange de document interministériel. « Pour conquérir la place qui est la sienne, la poste assure toutes ses missions avec professionnalisme, qualité et rapidité. De ce fait, il est un partenaire idéal pour les ministères qui, dans leurs fonctionnements, ventilent énormément de courriers », a-t-il dit.

Le conseiller technique a aussi indiqué qu’en marge de la journée de l’acheminement postal du courrier, d’autres initiatives de sensibilisation seront organisées afin de faire prendre conscient aux institutions de l’Etat de la disponibilité de la poste à les accompagner. De son côté, le directeur général de « La Poste Burkina Faso », Nabi Issa Coulibaly, a rappelé que la société demeure à ce jour une référence dans le traitement des courriers.

Ainsi, il a invité les responsables des institutions du pays notamment les ministères et leurs entités déconcentrées à prendre attache avec les services compétents de son entreprise dans le cadre l’acheminement de leurs différents courriers. « Nous disposons d’une ressource humaine qualifiée et d’une logistique fiable à même de satisfaire dans la rapidité la collecte et l’envoi des courriers vers leurs destinations », a précisé le DG Coulibaly.

A titre d’exemples, le premier responsable de la Poste Burkina Faso a indiqué que les lettres, les invitations et autres documents et plis administratifs sont concernés par la prestation de sa structure. « Aujourd’hui, nous allons jeter un regard critique sur la chaine logistique postale et réfléchir sur les voies et moyens pour améliorer le service », a fait savoir M Coulibaly.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.