Rencontre gouvernement/collectivités territoriales: Le projet d’institutionnalisation validé par les acteurs

La rencontre gouvernement/ présidents de conseils de collectivités territoriales se veut un cadre d’échanges dans le but de soutenir et de faciliter le développement des collectivités territoriales, dixit la ministre déléguée Madjara Sagnon/Tou.

La Ministre déléguée chargée de la décentralisation et de la cohésion sociale, Mme Madjara Sagnon/Tou, a présidé, jeudi 18 avril 2019 à Ziniaré, la cérémonie d’ouverture d’un atelier. L’objectif de cet atelier était de finaliser et de valider le projet de dispositif instituant la rencontre gouvernement/présidents de conseils de collectivités territoriales avant son adoption par le Conseil des ministres.

Dans le but de promouvoir le développement à la base et de renforcer la gouvernance locale, le Burkina Faso s’est engagé dans un processus de décentralisation. Consacré par l’article 143 de la Constitution, la décentralisation consacre le droit des collectivités territoriales à s’administrer librement et à gérer des affaires propres.

Ce processus s’est renforcé avec la loi portant Code général des collectivités territoriales et le transfert progressif des compétences et des ressources aux collectivités territoriales. «Passé d’une phase expérimentale à une phase de généralisation, le processus de transfert de compétences a enregistré des acquis avec l’opérationnalisation du transfert des ressources financières dans certains domaines.

Mais force est de constater que de nombreux défis et enjeux restent à relever. C’est pourquoi, le gouvernement a tenu les 25 et 26 janvier 2018, une rencontre d’échanges avec les présidents de conseils de collectivités territoriales afin d’évaluer la mise en œuvre du transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales» a confié Mme Madjara Sagnon/Tou, ministre déléguée chargée de la décentralisation.

Pour le maire de la commune de Ziniaré, Pascal Compaoré, l’institutionnalisation de cette rencontre sera d’une grande importance pour l’effectivité du transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales.

« A l’issue de cette rencontre, l’une des recommandations-phares formulées par les acteurs est d’institutionnaliser une rencontre entre le gouvernement et les présidents de conseils de collectivités territoriales sur le transfert des compétences et des ressources aux collectivités. Afin de mettre en œuvre cette recommandation, un avant-projet de texte a été élaboré au cours d’un atelier tenu du 20 au 24 novembre 2018 à Koudougou pour proposer un dispositif» a ajouté la ministre Madjara Sagnon/Tou.

Ce dispositif doit faire l’objet de finalisation et de validation avant son adoption en Conseil des Ministres, d’où la tenue dudit atelier. Les trois jours de travaux avaient pour objectif de : présenter le projet de texte qui doit régir le dispositif aux acteurs concernés, soumettre le projet de texte aux acteurs pour amendement, finaliser et valider le projet de texte.

Cet engagement du gouvernement a été salué par les Présidents de conseils de collectivités territoriales présents à la cérémonie. Le maire de la commune de Ziniaré, Pascal Compaoré, s’est réjoui de la prise en compte de cette recommandation formulée par les acteurs de la décentralisation.

«En effet, des 11 blocs de compétences transférées par décrets aux collectivités territoriales, cinq sont opérationnels au niveau de la commune de Ziniaré. Il s’agit de l’éducation, de la santé, des sports et des loisirs, de la culture et de la jeunesse et on se demande et les autres domaines ?

Des acquis ont certes été enregistrés mais de nombreux défis restent à relever» a reconnu le Maire Pascal Compaoré. Ainsi, les deux premiers jours de l’atelier ont été consacrés à l’examen et à la validation du dispositif proposé et les textes qui doivent le régir.

Le comité restreint s’est chargé, au troisième jour, d’intégrer les amendements et de finaliser les documents. Les projets de textes ainsi finalisés et validés seront transmis en Conseil des ministres pour adoption. La tenue de cet atelier a été possible grâce au soutien financier du Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT).

Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.