Le pouls de la cité

Bitumage de la route de l’hôpital Yalgado : les usagers ne comprennent plus rien !

Le bitumage du tronçon du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (CNLS/IST)-MACO via le Centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo a trop duré. Débuté depuis trois ans, les travaux avancent à pas de tortue, et sont souvent même à l’arrêt. Défaillance de l’entreprise chargée de l’exécution des travaux ? Manque de suivi régulier?

Ce sont entre autres questions auxquelles les usagers tentent de trouver des réponses depuis le démarrage du chantier. En tous les cas, les usagers de cet axe routier ne comprennent vraiment plus rien. Pire, les multiples interpellations des citoyens pour mieux éclairer leurs lanternes sur cette situation semblent tomber dans l’oreille d’un sourd. Et, la fin du calvaire des usagers ne semble pas pour demain. Car, ils sont obligés d’emprunter de multiples déviations pour éviter les nids de poules, la poussière et les embouteillages auxquels cette voie était censée mettre fin.

La redevabilité commande que les citoyens soient informés des actions et programmes de développement entrepris pour leur bien-être par les autorités. Donc, donner la bonne information sur le blocage du bitumage de ce tronçon permettra de mieux comprendre la situation et éviter ainsi des mouvements d’humeur. S’il s’avère que l’entreprise chargée de l’exécution des travaux est dans l’incapacité de respecter ses engagements, il convient d’en trouver une autre pour mettre fin aux souffrances des usagers. Toutefois, si le blocage se trouve au niveau des autorités qu’une solution soit aussi vite trouvée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.