Le président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins, Lassiné Diawara, (gauche) : «Il fallait que ceux qui sont les acteurs principaux, puissent être formés pour que le pays puisse gagner en compétitivité».

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), a organisé, les 24 et 25 juillet 2019 à Bobo-Dioulasso, une formation au profit des acteurs de la chaîne du transport. L’objectif de l’atelier est de renforcer les capacités opérationnelles des travailleurs du domaine. C’est le président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins, Lassiné Diawara qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Le renforcement des capacités comme vecteur de développement économique est une vision de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Elle a en effet organisé, les 24 et 25 juillet 2019 à Bobo-Dioulasso, un atelier de formation au bénéfice d’une centaine d’acteurs privés du transport conteneurisé. Un vocable, à en croire les organisateurs, qui désigne les transporteurs et leurs collaborateurs.

Il s’agit donc des conducteurs routiers, des chargeurs de marchandises et de leur institution qu’est le Conseil des chargeurs. Les douaniers, les armateurs, les maritimes ainsi que la commission non agréée font partie également du domaine de transport conteneurisé. Cet atelier vise à contribuer, par la conteneurisation du transport, à rendre l’économie burkinabè plus compétitive pour le bien-être des consommateurs et producteurs nationaux.

C’est la conviction du président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins, Lassiné Diawara. Il précise que cette session de formation est la résultante d’une recommandation «très forte» des Journées nationales de la logistique (JNL) tenue en 2018.  Aujourd’hui, a-t-il mentionné, le système de transport dans le pays s’est modernisé, on est passé du transport en vrac où on mettait la marchandise dans les bateaux à une rationalisation du système du transport par le conteneur.

«Il fallait sur toute la chaîne, qu’on appelle de plus en plus le système de transport multi modal, du bateau au chemin de fer ou par les routes et dans les infrastructures d’accueil de ces conteneurs, que nous nous mettions à niveau et en même temps que ceux qui sont les acteurs principaux, puissent être formés pour que le pays puisse gagner en compétitivité», a-il- soutenu. M. Diawara a dit témoigner la reconnaissance de la CCI-BF au gouvernement qui appuie l’initiative, ainsi que la Banque mondiale qui a financé cette formation.

Un soutien de la Banque mondiale

Photo de famille des responsables de la CCI-BF et des participants à l’atelier de formation.

La Banque mondiale, selon la CCI-BF, soutient la réforme du secteur des transports à travers le Projet d’appui à la modernisation du secteur des transports et à la facilitation du commerce (PAMOSET-FC). Le PAMOSET-FC œuvre précisément sur les conditions d’accès à la profession, la formation et la professionnalisation des acteurs.

Le renouvellement du parc, la sécurité routière et la facilitation du commerce sur le corridor Abidjan-Ouagadougou, font également partie des domaines d’appui du projet. Au cours des deux jours de l’atelier, il a été question d’informations relatives au cadre règlementaire du transport conteneurisé et au circuit de transport de marchandises.

Les participants ont été aussi mis au courant du rôle et des risques de tous les acteurs qui interviennent sur cette chaîne. Enfin, la formation a abordé «les bonnes pratiques» que ces acteurs peuvent adopter pour améliorer leurs performances et leurs compétitivités.

Pour le directeur général adjoint de la CCI-BF en charge des infrastructures et du développement durable, Emmanuel Yoda, l’objectif, c’est d’améliorer la professionnalisation des acteurs des transports de marchandises mais surtout de marchandises conteneurisés. Cet atelier fait suite à celui organisé, les 17 et 18 juillet 2019 à Ouagadougou, par la CCI-BF avec l’appui financier du Secrétariat permanent du programme sectoriel des transports (PST).

Christophe DA
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.