L’ambassadeur, chef de mission de l’Union européenne, Jean Lamy et l’ambassadeur de la France au Burkina Faso, Xavier Lapeyre de Cabanes, sont en fin de mission. Ils ont été faits officier de l’Ordre de l’Etalon, au cours d’une cérémonie d’au revoir dans la soirée du jeudi 25 juillet 2019, à Ouagadougou.

Après quatre ans passés au Burkina Faso, l’ambassadeur, chef de mission de l’Union européenne (UE), Jean Lamy, est en fin de mission au pays des Hommes intègres. C’est aussi le cas de son compatriote, l’ambassadeur français, Xavier Lapeyre de Cabanes, qui a passé trois ans à «défendre les intérêts» de son pays au Burkina Faso. Les deux diplomates ont reçu les insignes d’officier de l’Ordre de l’Etalon au cours d’une cérémonie d’au revoir en fin de soirée du jeudi 25 juillet 2019 à Ouagadougou. De la synthèse des grandes lignes de la diplomatie franco-burkinabè, faite par l’ambassadeur français et le ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, l’on retiendra que durant les trois ans d’exercice diplomatique, la coopération entre la France et le Burkina, sous l’impulsion de Xavier Lapeyre de Cabanes a été marquée par la visite officielle du président Emmanuel Macron à Ouagadougou en novembre 2017. Cette première sortie africaine du président Macron s’est matérialisée par la déclaration de Ouagadougou, qui a décliné la vision de la politique africaine du président français. Les relations franco-burkinabè ont aussi été «intenses» sur le plan de la sécurité, a précisé le diplomate français. La France, a-t-il dit, participe aux côtés des forces de défense et de sécurité burkinabè, à la sécurisation du territoire «à chaque fois que le pays fait la demande».
Au niveau régional, a poursuivi M. Lapeyre de Cabanes, la France a été le porte-parole de la force conjointe du G5 Sahel auprès des instances onusiennes et internationales, et prend part à la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Pour lui, c’est dans ce cadre que la ministre française des armées, Florence Parly, a effectué une visite de travail sur la coopération sécuritaire le 4 juillet 2019 à Ouagadougou, après celle du chef de la diplomatie française, Jean Yves Le Drian le 18 octobre 2018. Au-delà de la coopération sécuritaire, la France est un partenaire économique et politique “important” du Burkina Faso, selon le chef de la diplomatie burkinabè, avec une contribution en 2018, estimée à plus de 80 millions d’euros. Il a par ailleurs, relevé les deux déplacements du président Roch Marc Christian Kaboré à Paris.
Pour ce qui est des relations avec l’Union européenne, elles sont également au “beau fixe”, à entendre Alpha Barry, qui a poursuivi qu’elles ont même été renforcées ces quatre dernières années sous l’ambassadeur Jean Lamy. Parmi les nombreux domaines de coopération, il convient de souligner que l’UE est le premier partenaire multilatéral. En effet elle a apporté environ 236 millions d’euros dans les différents axes de coopération avec le Burkina Faso, a fait savoir Alpha Barry.
Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, l’UE après avoir contribué à hauteur de 100 millions d’euros, a récemment annoncé 138 autres millions d’euros selon toujours le chef de la diplomatie burkinabè. “C’est un exercice exceptionnel de dire au revoir à deux ambassadeurs, tous deux Français et représentant des intérêts différents mais complémentaires”, a-t-il souligné. Pour Alpha Barry, ces deux diplomates représentent les deux premiers donateurs du Burkina Faso dont la France (bilatéral) et l’Union européenne (multilatéral). Il les a, par ailleurs, remerciés pour la “constance” de leurs relations et leurs amitiés avec le peuple burkinabè. La doyenne des ambassadeurs, l’ambassadeur du Brésil au Burkina Faso, Mme Regina Bittencourt a, au nom du corps diplomatique félicité les deux diplomates pour le travail abattu sur l’axe Ouagadougou-Paris et Bruxelles.

Jean Marie TOE
Arnaud Fidèle YAMEOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.