« Chef-photo », Félix Yelkouni a été accompagné à sa dernière demeure au cimetière de Kamboinsin.

L’ancien chef de service-photo des Editions Sidwaya, Félix Yelkouni, a été conduit à sa dernière demeure, le jeudi 7 novembre 2019 au cimetière de Kamboinsin de Ouagadougou.

Décédé le mardi dernier, l’ancien chef de service-photo des Editions Sidwaya, Félix Yelkouni, repose désormais au cimetière de Kamboinsin. Une foule d’amis, de parents, d’anciens collègues et de connaissances ont fait le déplacement pour lui rendre un dernier hommage. L’enseignant d’université à la retraite, Samuel Salou, par ailleurs membre de sa famille, retient du regretté, une personne très accessible et sociable.

C’est tout un village qui pleure aujourd’hui la disparition de ce talentueux photographe, a-t-il laissé entendre. «Etant l’un des doyens de notre village à Ouagadougou, il recevait beaucoup de monde chez lui, quand il y avait des évènements sociaux. Il s’est fait également beaucoup d’amis dans son entourage ainsi que dans son quartier. Généreux qu’il était, il aidait ses proches et aimait partager», a-t-il ajouté.

Sur le plan professionnel, a-t-il poursuivi, Félix a beaucoup excellé dans le domaine de la photographie. Car, il était tout le temps recherché lorsqu’il y avait des cérémonies officielles. «Je le connais très bien. Nous sommes des promotionnaires d’école primaire. Après le CM2, j’ai été admis au séminaire Notre-Dame de Koudougou et lui il a regagné la congrégation des Frères de Saaba.

Après, il a eu une vocation pour la communication et s’est lancé dans la photographie», a confié M. Salou. Yacouba Zerbo, un de ses anciens collègues de Sidwaya, dit garder de bonnes relations de confraternité avec le défunt Yelkouni. « Pendant sa retraite, je partais lui donner des journaux chez lui.

Souvent, c’est lui-même qui envoyait des enfants chez moi pour en récupérer », a-t-il rapporté. Pour lui, Félix Yelkouni, était l’ami de tout le monde. «Il n’a jamais eu une mésentente avec un collègue. Félix nous a trop soutenus. Quand il revenait de ses missions, il partageait ce qu’il a gagné avec ses collègues. Il nous a quittés aujourd’hui, c’est la vie. Que Dieu l’accueille dans son royaume», prie M. Zerbo.

Le regretté Félix Yelkouni est né vers 1947. Il a fait une longue carrière de photographe au Carrefour africain, à l’Agence d’information du Burkina et enfin aux Editions Sidwaya. Le nom « chef- photo », lui a été attribué par ses collègues, car il a longtemps occupé ce poste, jusqu’à sa retraite en 2001.

Adama SEDGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.