L’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la république de Cuba au Burkina, Ana Maria Chongo a été reçue en audience, le mardi 26 novembre 2019 à Ouagadougou, par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Après quatre ans et dix mois de mission au Burkina Faso, l’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire, Ana Maria Chongo, est en fin de séjour. Pour ce faire, elle est allée faire ses adieux au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mardi 26 novembre 2019. « J’ai transmis au Président, mon sincère désir de réussir dans les défis auxquels le peuple du pays des Hommes intègres est confronté pour aboutir au développement et à la paix », a indiqué la diplomate à sa sortie d’audience. Mme Chongo a dit sa satisfaction par rapport à la coopération entre les deux pays qui, depuis 75 ans, ne fait que se consolider au fil des années.

Dans le domaine de la santé, s’est-elle réjouie, le Burkina Faso bénéficie de l’expertise cubaine. « Une brigade médicale partage avec les médecins burkinabè leurs connaissances pour renforcer les capacités des centres hospitaliers », a-t-elle ajouté. Egalement, a-t-elle poursuivi, malgré les difficultés économiques que connaît son pays, des bourses sont accordés à des étudiants burkinabè. « 18 étudiants suivent des cours de médecine à Cuba », a-t-elle précisé. La diplomate pense que l’accord signé entre les deux pays sur la reconnaissance réciproque des études, des titres et diplômes de l’enseignement supérieur, augmentera les chances pour des milliers de jeunes formés dans le système éducatif technique cubain.

Elle a rappelé que Cuba possède un potentiel dans la formation du capital humain dans les services de santé, l’industrie biopharmaceutique et l’enseignement technique général… « Le Burkina Faso possède une vaste expérience dans la production des matériaux divers, dans l’industrie minière et autres pouvant générer des opportunités commerciales », a-t-elle souligné. Cette rencontre, selon elle, a été donc l’occasion de réaffirmer l’engagement des deux Etats à travailler ensemble pour le développement de leur peuple.
Sur le plan sportif, l’ambassadrice a laissé entendre qu’une équipe de trois spécialistes est présente au Burkina Faso depuis mars dernier et prête une main forte aux structures sportives.

Adama SEDGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.