La première session extraordinaire de l’année en cours de l’Assemblée nationale s’est ouverte, le jeudi 9 janvier 2020 à Ouagadougou. Elle aura à son ordre du jour l’examen des projets de lois relatifs, entre autres, au Code électoral, le recrutement des volontaires pour la défense, la prorogation de l’état d’urgence et le quota genre.

Trois semaines après la clôture de la session budgétaire intervenue le 20 décembre 2019, les députés sont de retour à l’hémicycle à la faveur de la première session extraordinaire de l’année 2020. La cérémonie d’ouverture officielle de ladite session est intervenue, hier jeudi 9 janvier au siège du Parlement, en présence d’un parterre d’invités dont des membres du gouvernement. Cette session, qui durera deux semaines, sera essentiellement consacrée à l’examen de quatre projets de lois et de deux projets de résolutions. Concernant les projets de lois, ce sont les textes portant prorogation de l’Etat d’urgence, le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie, les projets relatifs à la fixation d’un quota et des modalités de positionnement des candidates et des candidats aux élections législatives et municipales au Burkina Faso et la révision du Code électoral. Le premier projet de résolution porte sur la création d’une commission d’enquête sur le système de téléphonie mobile au Burkina Faso, tandis que la seconde résolution est relative à la création d’une enquête parlementaire sur le système de la promotion immobilière. La convocation des sessions extraordinaires est conforme à la Constitution, notamment l’article 88 qui dispose que l’Assemblée nationale « se réunit en session extraordinaire sur convocation de son Président, à la demande du Premier ministre ou de la majorité absolue des députés (…) sur un ordre du jour déterminé ». Ces sessions permettent au Parlement de se réunir en séance plénière en dehors de la période des sessions ordinaires, en cas de situation d’urgence ou lorsque l’agenda législatif est trop chargé pour pouvoir être épuisé pendant les sessions ordinaires. La clôture de cette première session extraordinaire de l’année 2020 interviendra, le jeudi 23 janvier prochain.

S’investir sans calcul

Après l’ouverture de la session, les députés et les personnels de l’administration parlementaire ont enchainé avec la cérémonie conjointe de présentation de leurs vœux de nouvel an au Président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé. A cette occasion, la secrétaire générale de l’institution, Rakieta Zoromé, a, au nom de l’ensemble du personnel, souhaité une année de paix, de santé de succès et de longévité à Bala Sakandé, à son épouse et à ses proches. Elle a également salué les actions entreprises par le PAN ces deux dernières années pour l’amélioration des conditions de travail du personnel administratif. Le premier vice-président, Bénéwendé Sankara a aussi présenté les meilleurs vœux des 127 députés au chef du Parlement. En retour, Alassane Bala Sakandé a exprimé sa gratitude aux députés et au personnel administratif pour les messages de vœux. « Ce sont des mots qui motivent et resteront gravés dans la mémoire pour toujours », a-t-il fait savoir. Pour le PAN, ce qui reste à faire au profit du peuple dépasse largement ce qui a été déjà fait. Ainsi, il a invité l’ensemble du personnel et particulièrement les députés à plus d’efforts. « Je vous engage à vous investir sans calcul dans les missions d’information, les missions d’enquête et les projets de loi que nous avons annoncés pour qu’au terme de la législature, l’histoire retienne que nous avons fait notre part », a-t-il souhaité.

Beyon Romain NEBIE
nbeyonromain@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.