12e conférence ministérielle de l’OMC

La coordination du groupe des pays co-auteurs de l’initiative sectorielle en faveur du coton (C-4, Bénin, Burkina Faso, Mali et Tchad) a ouvert, le lundi 27 janvier 2020, à Koudougou, la rencontre des experts, en prélude à la 7e réunion ministérielle.

Des experts du Bénin, du Burkina Faso, du Mali et du Tchad, pays coauteurs de l’initiative sectorielle en faveur du coton (C-4), peaufinent les dossiers de la 7e réunion ministérielle, prévue le 29 janvier 2020, au Burkina Faso. En marge de la 2e édition du Salon international du coton et du textile (SICOT), ils se sont rencontrés, le lundi 27 janvier 2020, à Koudougou. « Il s’agit d’une réunion très importante pour préparer la 12e conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui se tiendra au Kazakstan en juin 2020. Nous allons évaluer le travail fait à ce jour et dégager les pistes pour une décision à adopter au Kazakstan », a affirmé l’ambassadeur, représentant permanent du Bénin en Suisse, coordonnateur du C-4, Eloi Laourou. Au cours de la rencontre de Koudougou, les experts ont pour mission de faire le point des activités menées, d’élaborer un programme d’actions pour la période 2020-2021 et une stratégie de négociations dans la poursuite des efforts et des initiatives. La situation financière de la coordination sera aussi passée au peigne fin. L’ambassadeur Laourou a précisé qu’une déclaration sera adoptée, soumise aux ministres des Etats-membres pour être présentée au terme de la réunion de juin 2020. Il a indiqué que l’initiative du C-4 vise à encourager les producteurs de coton, afin que la filière « reste un secteur stratégique qui soutient les économies et améliore les conditions de vie des populations et les revenus des producteurs ». C’est pourquoi, les autorités des pays-membres restent déterminées pour faire de la production du coton, une activité lucrative. A l’issue de la réunion, tenue au Tchad en 2018 autour de la défense des intérêts des coton-culteurs, la coordination du C-4 a continué à piloter la négociation, sur le volet commercial, avec l’OMC. « Nous avons aujourd’hui sur la table des ministres, un 2e projet de décisions pour la 12e conférence ministérielle. C’est un projet de modalités concret avec des éléments mesurés pour que nous puissions avoir des résultats », a ajouté le représentant permanent du Bénin en Suisse. Aussi, son équipe a travaillé sur les aspects de l’amélioration de la production et de transformation du coton et a participé à la première journée mondiale du coton, tenue en Genève en octobre 2019. Le représentant de l’OMC, l’économiste Robson de M. Fernandes, a affirmé la volonté de son institution à accompagner les pays du C-4. La gouverneure du Centre-Ouest, Irène Coulibaly, a salué la prise de conscience du groupe des pays co-auteurs de l’initiative sectorielle en faveur du coton et du plaidoyer mené pour booster la production et la commercialisation de l’or bleu.

Djakaridia SIRIBIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.