Le groupe des chefs de missions diplomatiques et consulaires africains a remis, le lundi 27 janvier 2020 à Ouagadougou un don au ministère de la Femme, de la Famille, de la Solidarité nationale, et de l’Action humanitaire. Cette aide d’une valeur de 2 millions FCFA vise à soutenir les personnes déplacées du fait des attaques terroristes.

La situation des déplacés internes préoccupe le groupe des chefs de missions diplomatiques et consulaires africains accrédités au Burkina Faso. En plus du soutien de leurs pays respectifs, le groupe a fait parler son cœur en remettant, le lundi 27 janvier 2020 dans la capitale burkinabè, un chèque d’une valeur de 2 millions F CFA au ministère de la Femme, de la Famille, de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire. Cette contribution personnelle des membres du corps diplomatique et consulaires africains accrédités au Burkina Faso vise à venir en aide aux personnes déplacées du fait du terrorisme, a indiqué leur porte-parole, l’ambassadeur de l’Algérie au Burkina Faso, Mohamed Ainseur. « La somme est destinée à l’achat de denrées alimentaires, des nattes et autres produits utiles. Cela traduit notre solidarité et notre compassion à l’endroit de ces personnes en situation de vulnérabilité » a précisé le diplomate. A travers ce geste, a-t-il poursuivi, le groupe africain entend réitérer aussi son soutien au gouvernement burkinabè dans sa lutte contre la menace sécuritaire. Cet élan de solidarité a été accueilli favorablement par l’exécutif burkinabè. « Le gouvernement est reconnaissant vis-à-vis de cette action qui découle des fonds propres des chefs de missions diplomatiques et consulaires », a déclaré la ministre en charge de l’action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo. Pour elle, cette initiative du monde diplomatique est la preuve que le Burkina Faso n’est pas seul dans sa croisade contre l’hydre terroriste. « Plus que jamais, l’Afrique a besoin de ses fils. Nous sommes convaincus avec l’aide de tous que le Burkina parviendra à relever le défi », a-t-elle souligné. Elle a, par ailleurs, relevé que la prise en charge des déplacés internes rencontre quelques difficultés compte tenu de l’accroissement de leur nombre, mais son gouvernement fait des efforts pour les surmonter. « Ce don considérable est un plus. Nous invitons d’autres bonnes volontés à emboîter le pas du groupe conformément à l’appel international du président du Faso au profit des personnes vivant dans une situation de vulnérabilité au Burkina Faso », a-t-elle souhaité.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.