Affectation des agents des médias publics : « Ce n’est pas une réponse au mouvement d’humeur du SYNATIC », SG Hortense Zida

Le ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement a tenu une conférence de presse, le jeudi 5 mars 2020, pour expliquer l’affectation de 322 fonctionnaires de la RTB et 48 fonctionnaires des Editions Sidwaya pour « nécessité de service ».

Le ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement a décidé de briser le silence, à la suite de l’affection de 370 agents des médias publics pour nécessité de service. La secrétaire générale du ministère, Hortenze Zida, était face aux hommes des médias pour, a-t-elle dit, «mettre fin à toute suspicion » autour de l’affectation de 322 travailleurs de la RTB et de 48 des Editions Sidwaya, intervenue en début de semaine.

Selon elle, il s’agit d’un processus de régularisation de situations d’agents en position irrégulière. « Depuis début 2019, le ministère a décidé de mettre de l’ordre dans la situation administrative de ses agents au regard des nombreuses difficultés rencontrées dans la gestion de fin de carrière de certains d’entre eux », a-t-elle expliquée. A l’en croire, le ministère a déjà dû faire face à de nombreuses difficultés pour les actes de fin de carrières de fonctionnaires du département ayant servi dans les EPE et dont la situation administrative contenait de nombreuses zones non renseignées dues à l’absence d’actes de détachement à certains moments de leurs parcours professionnels. C’est ainsi qu’une opération « caisse vide » a été initiée. Après avoir fait le point de la situation du personnel aux seins de la RTB et des Editions Sidwaya, trois situations irrégulières se présentaient, selon Mme Zida. La première est celle des agents affectés dans les EPE sans acte de détachement. La seconde est celle dont les détachements échus et pour lesquels aucun acte n’a été pris pour leur renouvellement. La troisième situation concerne certains agents bien qu’exerçant dans les EPE, sont payés par la solde centrale. C’est donc dans ce cadre qu’interviennent ces affectations.

« Il ne s’agit pas d’un licenciement encore moins d’une réponse au mouvement d’humeur engagé par le SYNATIC en rapport avec la question du décret portant dérogation à la comptabilité publique des EPE de la communication ». Dans la liste des agents affectés, il figurait des noms de personnes à la retraite ou même des personnes décédées. Pour Mme Zida, ce sont des erreurs qui se sont glissées dans le fichier. « Les erreurs qui ont pu se glisser dans le processus seront prises en compte par les services du ministère et les différents DRH des EPE afin d’apporter les corrections nécessaires », a indiqué la secrétaire générale.

Yipénè NEBIE
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.