Lutte contre le COVID-19: La GKAF lance son opération « Un Burkinabè, un masque »

Exif_JPEG_420

La Génération Kanazoé Adama pour le Faso (GKAF) a reçu de son président d’honneur, Adama Kanazoé, un lot de 50 000 masques, des vivres, des lave-mains et du savon liquide, le samedi 11 avril 2020 à Ouagadougou, dans le cadre d’une opération dénommée « Un Burkinabè, un masque », dans le cadre de la lutte contre le COVID-19.

50 000 masques, 5 tonnes de riz, 50 cartons de pâtes alimentaires, des bidons de savon liquide, des lave-mains. C’est le lot de vivres et de matériels que la Génération Kanazoé Adama pour le Faso (GKAF) a reçu de son président d’honneur, Adama Kanazoé, par ailleurs conseiller spécial du président du Faso, le samedi 11 avril 2020 à Ouagadougou. Ce don entre dans le cadre d’une opération dénommée « Un burkinabè, un masque » que GKAF lance en vue de généraliser le port du masque pour se protéger contre la pandémie de Coronavirus (COVID-19). Pour le coordonnateur du GKAF, Amadou Savadogo, dès les premières déclarations de la maladie au Burkina Faso, son mouvement a adhéré à l’appel du chef de l’Etat à la solidarité nationale pour freiner sa propagation. « Nous avons déjà doté notamment toutes les cités universitaires, les commissariats, les mairies et les Centres de santé et de promotion sociales (CSPS) en lave-mains, savon liquide, vivres et masques », a-t-il soutenu. Ce geste du président d’honneur, a poursuivi Amadou Savadogo, permettra de lancer l’opération « Un Burkinabè, un masque » qui consistera en la distribution des masques et des vivres de porte à porte dans les 12 arrondissements de la capitale. Le coordonnateur du GKAF a exprimé sa reconnaissance au président d’honneur pour cette « clairvoyance et son appui constant dans les moments importants de la vie de la Nation ».

Pour sa part, Adama Kanazoé a salué l’engagement de la GKAF, une jeune structure, auprès du gouvernement dans la lutte contre le COVID-19. Les 50 000 masques, a-t-il fait savoir, ont été conçus par des couturiers burkinabè, tout comme le savon liquide qui est issu du centre de formation de la GKAF. « Le matériel et les vivres seront distribués de porte à porte sans distinctions aucune aux ménages les plus vulnérables des 12 arrondissements pour toucher le maximum de personnes », a-t-il dit. Adama Kanazoé a appelé les bonnes volontés à continuer d’accompagner le gouvernement dans cette lutte, car a-t-il précisé, le Burkina Faso a besoin de tous ses filles et fils pour venir à bout de la maladie.

Jean-Marie TOE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.