Lutte contre la COVID-19 : les propositions du Haut conseil du dialogue social

Le président du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Pr Domba Jean-Marc Palm, a été reçu en audience, le mardi 28 juillet 2020, à Ouagadougou, par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

La maladie à coronavirus a impacté négativement le Burkina Faso sur les plans économique et social. Après avoir rencontré le patronat, le gouvernement et les organisations des travailleurs, le Haut conseil du dialogue social (HCDS), a proposé plusieurs solutions qui permettront de lutter efficacement contre la pandémie. Ces propositions consignées dans un rapport ont été remises, le mardi 28 juillet 2020, à Ouagadougou, au chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, au cours d’une audience. «Les rencontres avec les différentes parties avaient pour but de voir comment nous pouvions, de manière solidaire, faire face aux conséquences de la COVID-19. A l’issue des concertations, les solutions des uns et des autres ont été synthétisées dans un rapport. C’est ce document que nous venons de remettre au président du Faso afin qu’il voit avec le gouvernement, dans quelle mesure ces propositions seront mises en œuvre », a expliqué le président du HCDS, Pr Jean-Marc Palm, à l’issue de l’audience. A l’écouter, il s’agit d’un «acte de solidarité » des différentes composantes (gouvernement, patronat, travailleurs) en vue de contrer la COVID-19.

Qu’est-ce qui a été proposé concrètement pour bouter la COVID-19 hors des frontières du Burkina Faso? Quels sont les besoins les plus pressants sur les plans économique et social de notre pays? Répondant à la première préoccupation des journalistes, M. Palm a estimé que le «dévoilement » du contenu du rapport revient en premier lieu au président Kaboré. « C’est sa responsabilité de rendre public le contenu. Le même rapport sera remis au Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, au patronat et aux travailleurs », a-t-il fait savoir. A l’issue de leurs amendements, le document, a-t-il poursuivi, sera paraphé, et la mise en œuvre des recommandations, lancées pour une lutte commune contre la COVID-19. En ce qui concerne la seconde question, le président du HCDS, Pr Domba Jean-Marc Palm, a indiqué que les préoccupations « urgentes » ont été discutées avec le chef de l’Etat. Elles portent, essentiellement, a-t-il dit, sur des questions économiques et sociales, notamment les problèmes fiscaux, et la nécessité d’intervenir dans des secteurs vitaux. «Les détails du rapport seront connus en temps opportun afin d’apporter des réponses idoines aux problèmes des entreprises et des travailleurs », a-t-il affirmé.

W. Aubin NANA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.