Secteur des transporteurs : Les taximen exigent de meilleures conditions de travail

Le président de l’association des jeunes taximen Moumouni Ouédraogo (milieu) invite les taximen à s’unir pour mieux défendre leur métier.

L’Association des jeunes conducteurs de taxi a organisé une conférence de presse, le samedi, 3 octobre 2020 à Ouagadougou, pour exposer leurs difficultés et demander de meilleures conditions de travail.

Les taximen ne sont pas contents de leur condition de travail. Ils l’ont fait savoir à travers une conférence de presse, tenue le samedi 3 octobre 2020, à Ouagadougou. Selon le président de l’Association des jeunes taximen, Moumouni Ouédraogo, il y a un manque criant de parkings dans la ville pour garer leurs véhicules. Pour lui, les taximen, payent des taxes et contribuent beaucoup dans l’économie du pays.

Il a rappelé que leur importance dans la vie sociale n’est plus à démontrer en ce sens qu’à côté des personnes qu’ils conduisent dans les services et marchés, ils transportent des malades, des bagages et mêmes des morts. Il a invité les autorités à accompagner ce corps de métier en réduisant le coût des taxes qui plombe énormément l’activité des conducteurs de taxi.

A l’endroit de ses collègues chauffeurs, le président de l’Association des jeunes taximen a demandé à s’unir pour défendre leur cause et aussi, participer au développement du pays. Les membres de l’association ont saisi l’occasion de cette conférence de presse pour faire un don de sang pour venir en aide aux malades qui en ont besoin. A entendre Moumouni Ouédraogo, le don de sang a permis de recueillir 17 poches. Il a exhorté les taximen à donner régulièrement leur sang pour sauver des vies.

Fayçal GASSIMBE
(Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.