Emploi des jeunes : Expertise France finance 56 projets

Les partenaires au développement ont promis de soutenir les initiatives des jeunes.

La 2e édition des rencontres régionales et nationales sur la formation professionnelle, la création d’entreprise et l’emploi s’est tenue, les 7 et 8 octobre 2020, à Ouagadougou. Organisé par Expertise France en collaboration avec le ministère en charge de la jeunesse, ces journées se veulent un vecteur de l’autoemploi des jeunes.

Dans le cadre de son programme d’appui à l’emploi dans les zones frontalières et périphériques du Burkina Faso, Expertise France a prévu d’organiser des rencontres d’échanges annuels en région et à Ouagadougou sur les thématiques « emplois et formation professionnelle ». Fort du succès de l’édition de 2019, les acteurs ont jugé nécessaire d’organiser, cette année, une 2e édition des rencontres nationales de la formation professionnelle et de la création d’entreprises.

Ce cadre d’échanges, accompagné de foire d’exposition-ventes des créativités des bénéficiaires des éditions écoulées et de panel, a duré deux jours. Démarré par la visite de stands, le début des activités a été donné, le mercredi 7 octobre 2020, à Ouagadougou, par le Secrétaire général (SG) du Ministère de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreuneuriat des jeunes (MJPEJ), Jean Philippe Dakouré, en présence du représentant d’Expertise France au Burkina Faso, Hervé Conan, de l’ambassadeur de la France au Burkina Faso, Luc Hallade et d’éminentes personnalités de l’Union européenne(UE).

Pour l’ambassadeur, Luc Hallade, la fierté est la diversité des produits exposés par les anciens lauréats. « Je suis content de voir qu’à travers ce programme, la plupart des bénéficiaires arrivent à créer des entreprises, se développer et créer des emplois pour leur entourage », s’est réjoui le diplomate. Même son de cloche chez le représentant du ministre en charge de la jeunesse, Jean Philippe Dakouré. « Je voudrais demander à tous ceux qui ont bénéficié de la mise en œuvre de ce programme d’emplois, d’être des créateurs d’emplois et non encore des demandeurs. Il faut cultiver l’initiative privée qui sera gage d’emploi pour notre jeunesse », a-t-il lancé.

Le souhait du DG adjoint d’Expertise France, Hervé Conan, est que ce programme soit à la hauteur des enjeux immenses de la formation et de l’emploi des jeunes dans les trois régions bénéficiaires (Boucle du Mouhoun, Sahel et Nord). A l’écouter, ce programme d’appui à l’emploi est financé par la Commission européenne dans le cadre du fonds fiduciaire d’urgence et mis en œuvre par Expertise France.

« Tous ceux qui ont œuvré pour que ce programme soit à la hauteur des enjeux immenses de la formation et l’emploi des jeunes dans les trois régions frontalières, nous démontrons qu’il est possible d’accompagner le développement économique et social des territoires des régions périphériques et frontalières du Burkina Faso », a indiqué M. Conan.

Des projets soutenus

Le DG adjoint d’Expertise France, Hervé Conan : « Notre souhait est que ce programme soit à la hauteur des enjeux de la formation et de l’emploi des jeunes ».

Selon les indicateurs d’expertise France, 8133 personnes ont bénéficié des formations dans le cadre de ce programme en raison de 4292 formés en métier et 3841 en entrepreneuriat. « 1521 micro entreprises créées ou renforcées et 2177 emplois créés dont 70% d’emplois féminins », a listé le DG adjoint. Les activités des journées de la 2e édition des rencontres régionales et nationales sur la formation professionnelle, la création d’entreprise et l’emploi se sont étalées sur deux jours.

La première journée des activités a été couronnée par une cérémonie de remise de prix. 56 porteurs de projets d’entreprises venus des trois régions bénéficiaires du programme ont été récompensés. Ils ont reçu une somme de 1000 000 à 3 500 000 F CFA. Le plus grand prix doté de la somme de 3 500 000 F CFA a été raflé par Noufou Kané de la région du Boucle du Mouhoun avec son projet d’embouche bovine. « Avec ce prix, je vais augmenter le nombre de mes bœufs qui étaient à plus de trente têtes », s’est-t-il réjoui. Tous comme Noufou Kané, Sawadogo Margueritte Estelle et Rebecca Siene, les lauréats ont tous salué l’initiative d’Expertise France.

Aux dires des initiateurs du programme de la formation professionnelle, la création d’entreprise et l’emploi, les choix des lauréats ont été, entre autres, basés sur le sérieux du projet soumis, la base financière dudit projet et son évolution de manière à pouvoir générer des emplois dans l’entourage du porteur. Pour le conseiller spécial du président du Faso, Bienvenue Kessoum Vénegda, 55 millions de francs CFA ont été distribués aux lauréats de cette édition. Pour lui, cela émane également de l’accompagnement accordé depuis l’an passé par le gouvernement burkinabè, à ce programme. « Je suis satisfait que les lauréats soient en majorité des femmes. Les bénéfices leur permettront certainement d’agrandir leurs entreprises et générer des emplois pour leur entourage », a souhaité M. Vénegda.

Mamourou BENAO
(Collaborateur)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.