Eliminatoires CAN 2022 : Burkina#Malawi (3-1) Franck Lassina Traoré porte les Etalons

Les Etalons du Burkina ont battu (3-1), hier 12 novembre 2020 au stade du 4-Août, les Flammes du Malawi, en match comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2022.

« Je vais ouvrir mon compteur but » ! tels ont été les propos de Franck Lassina Traoré avant la rencontre face au Malawi, en match comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2022. Le moins que l’on puisse dire c’est que le sociétaire de l’Ajax d’Amsterdam, au Pays-Bas, a tenu parole. Hier 12 novembre à Ouagadougou, les Etalons du Burkina ont battu (3-1) les Flammes du Malawi avec un doublé de Franck Lassina Traoré. Dans une rencontre à huis clos pour raison de COVID-19, les garçons du coach Kamou Malo n’avaient pas d’autres choix que de remporter le gain du match pour ne pas se faire distancer par l’Ouganda, vainqueur plus tôt (1-0) du Soudan du Sud. Chose que le capitaine du jour, Issoufou Dayo et ses camarades ont su bien faire dès l’entame de la rencontre. En l’absence de Charles Kaboré, suspendu et de Bertrand Traoré sur le banc, le sélectionneur des Etalons, Kamou Malo, a opté pour un système 4-2-3-1. Avec une équipe rajeunie, la fraîcheur s’est très vite sentie au coup d’envoi. Sans round d’observation, la machine des Etalons s’est mise en marche. Une combinaison partie de Abdoul Razack Traoré qui sert Cyrille Balaya pour une passe décisive à Franck Lassina Traoré pour l’ouverture de son compteur but avec les Etalons (2emn). Très à l’aise dans le jeu avec une assurance dans sa charnière défensive dirigée par Issoufou Dayo et Edmond Tapsoba, le Burkina déroule tranquillement dans le couloir droit, laissant celui de gauche à un Yacouba Coulibaly incapable de réussir un bon centre. A chacune de ses tentatives, il est rattrapé par son vis-à-vis. Le salut viendra une seconde fois du couloir droit. Issa Kaboré, très percutant, intercepte un ballon, longe sa ligne et sert Franck Lassina Traoré pour son doublé (26emn). Dès lors, l’on a cru à un match facile pour les Etalons. Curieusement, les garçons du coach Kamou Malo disparaissent dans le jeu et laissent la place aux Flammes. Aboubacar Sawadogo, le dernier rempart des Etalons est mis à contribution pour enrayer les offensives des Malawites. C’est sur un sauvetage que les deux équipes vont rejoindre les vestiaires.

« Les garçons ont respecté les consignes… »

Au retour, Issoufou Dayo et ses coéquipiers reprennent le contrôle du cuir. Dans un face à face (52e mn), Cyrille Bayala n’arrive pas à envelopper son ballon. Le sociétaire de Lens bute sur le portier Malawite. Dix minutes après, il est fauché dans la surface de réparation et le point de penalty est indiqué par l’arbitre. Franck Lassina Traoré, très excité pour réaliser un triplé, envoie le cuir dans les nuages. Sans être touché moralement, l’ancien joueur de Rahimo FC réussit à se débarrasser de Charles Petro dans le couloir droit et envoie un missile qui est stoppé difficilement par le portier, Ernest Kakhobwe. Après ces tentatives, Kamou Malo apporte du sang neuf avec l’entrée de Alain Traoré et Eric Traoré. Le jeu tourne désormais autour du sociétaire de Berkane. La preuve, il hérite d’un centre de Issa Kaboré et sa reprise de volée ne trouve que le petit filet du portier Malawite (80emn). Dans une action dans la défense burkinabè, Adama Guira manie le ballon dans sa surface de réparation et c’est le penalty. Gerald Phiri s’en charge et réduit le score. Les Etalons sont perdus sur le terrain, les Malawites en profitent pour presser haut et croient en leur chance de revenir au score. Mais le portier burkinabè réduit les espoirs du Malawi. Dans une contre-attaque où il n’y avait pas de danger, Alain Traoré est fauché dans la surface de réparation. Un second penalty est offert au Burkina et transformé par Bryan Dabo pour le 3e but, synonyme d’assurance à 2 mn de la fin du temps réglementaire. C’est ainsi que le Burkina obtient sa 2nde victoire en trois sorties après celle obtenue au Soudan du Sud. Pour Kamou Malo, sur l’ensemble du match, la victoire est méritée. « Les garçons ont respecté les consignes. Les Malawites ont eu des difficultés à se créer des occasions. Nous avons réussi sur des combinaisons que nous avons travaillées », a-t-il avoué. Avant de conclure : « C’est un match qu’il faut oublier et se reconcentrer déjà sur le match retour le 16 novembre prochain à Blantyre parce que nous partons pour vendre chèrement notre peau ». Les Etalons croisent en effet le même adversaire, cette fois-ci au Malawi, le 16 novembre 2020.

Ollo Aimé Césaire HIEN


Fiche technique

Jeudi 12 novembre 2020 au stade du 4- Août de Ouagadougou
Match de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2022
Temps : ambiant
Pelouse : assez bonne
Spectateurs : huis-clos
Arbitres : Beida Dahane assisté de Hamedine Diba et de Youssef Mohamed Mohamed (Mauritanie)
Avertissements : Issa Kaboré (57e), Edmond Tapsoba (89e), Babayouré Sawadogo (90e) pour le Burkina Faso et Peter Cholopi (88e) pour le Malawi.
Expulsions : néant
Buts : Franck Lassina Traoré (2e et 26e) et Bryan Dabo (P, 88e) pour le Burkina Faso

Les équipes
Burkina Faso :Babayouré Sawadogo-Issa Kaboré, Yacouba Coulibaly, Edmond Tapsoba, Issoufou Dayo (cap)-Bryan Dabo, Adama Guira-Abdou Razack Traoré (puis Alain Traoré, 70e), Cyrille Barros Bayala, Zakaria Sanogo (puis Eric Traoré, 70e)-Franck Lassina Traoré (puis Mohamed Konaté, 78e).
Entraîneur : Kamou Malo

Malawi : Brighton Munthali-Precious Mavuto Sambani, Charles Petro, Stanley Sanudi, Peter Cholopi -John Banda (cap), Chikoti Chirwa (puis Gérald Phiri, 64e), Chimwemwe Idana-Yamikani Chester (puis Rafick Namwera, 64e), Schumacher Kuwali, Richard Mbulu.
Entraîneur : Meke Mwase.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.