St Sylvestre avec les sapeurs-pompiers: Un « secouriste » nommé Alassane Bala Sakandé

Le president de l’Assemblée nationale, Alassane Bala sakandé…

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a passé le réveillon de la St Sylvestre avec les sapeurs-pompiers de la ville de Ouagadougou. Dans la nuit du jeudi 31 décembre 2020, il a fait une immersion dans les casernes de Baskuy et de Sig-Noghin, avant de conduire une intervention de secours à deux accidentés.

Le réveillon de la St Sylvestre a été particulier pour les sapeurs-pompiers en garde d’incendie et de secours dans la ville de Ouagadougou. En effet, le Président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé, a été leur « collègue » d’une nuit, le jeudi 31 décembre 2020. Il est 22 h lorsqu’il a été accueilli à l’entrée du poste de commandement de la première compagnie de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP) à Baskuy par le directeur des opérations, lieutenant-colonel Daba Naon. Après les formalités d’usage et un mot d’encouragement, il s’est rendu avec ses hôtes du jour à bord d’une ambulance en tant que chauffeur à la caserne de Sig-Noghin.

C’est là-bas qu’il doit passer minuit avec les soldats du feu. Mais à 23h55, un appel interrompt le séjour du « pompier » Sakandé. Un accident vient de se produire à la Patte d’oie. Devoir de secours oblige : le PAN et ses « hommes » se mettent en branle. L’alerte est donnée par une alarme. A bord toujours d’une ambulance qu’il conduit, la délégation quitte la caserne et direction, le lieu de l’accident. Ils portent secours à deux accidentés qu’ils évacuent après les premiers soins au service de traumatologie du Centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo. De l’hôpital, la délégation retourne au point de départ à Baskuy aux environs de 1 heure du matin.

Sur place, avant de ranger l’ambulance pour attendre la prochaine intervention, le chef du Parlement nettoie le lit et l’intérieur du véhicule tachetés de sang. Il vient ainsi de respecter toutes les étapes d’une intervention en tant que « soldat du feu ». Par sa présence aux côtés des sapeurs-pompiers pour passer la Saint Sylvestre, le président Sakandé dit traduire la reconnaissance de la Représentation nationale et du peuple burkinabè à ces hommes et femmes qui ont pour devise « Sauver ou périr ». « C’est une fierté pour moi d’être à vos côtés parce que ce que vous faites est noble. Et les mots me manquent pour vous féliciter. Recevez la reconnaissance de l’Assemblée nationale », a-t-il lancé aux pompiers.

« Une marque de reconnaissance »

… était au four et au moulin pour secourir des blessés.

Selon M. Sakandé, tandis que certains fêtent le réveillon avec leurs familles, leurs amis et leurs proches, les soldats du feu et les autres forces de défense et de sécurité ainsi que les agents de santé sont mobilisés pour sauver des vies. « Nous devons avoir du respect, de l’admiration pour ces hommes et ces femmes. Nous devons, au quotidien, les encourager et les soutenir pour ce qu’ils font pour notre Nation », a-t-il indiqué. Informé qu’il y a des plaisantins qui s’amusent avec les appels du numéro vert des sapeurs-pompiers, il a invité l’ensemble de la population à avoir du respect et de la considération pour ses désormais « frères d’arme » qui ne demandent qu’à travailler pour le bonheur du peuple burkinabè.

Le soutien du PAN aux pompiers en garde d’incendie et de secours dans la ville de Ouagadougou a été salué par le directeur des opérations de la BNSP. Pour lui, la BNSP est honorée par cette visite qui est un acte symbolique et fort de sens. « C’est la première fois qu’un président de l’Assemblée nationale visite la BNSP et participe en un jour particulier comme celui-là aux opérations de secours en montant à bord d’un véhicule lui-même et en intervenant avec la garde d’incendie et de secours en ville. C’est une marque de reconnaissance pour le travail que les personnels de la BNSP abattent au quotidien », s’est-il réjoui. En plus d’avoir été avec la garde d’incendie et de secours, M. Sakandé a offert un buffet aux différents centres de secours de la ville de Ouagadougou. Avant de quitter ses hôtes d’une nuit, il a signé dans le livre d’or des sapeurs-pompiers.

Timothée SOME
timothesom@yahoo.fr


Les mots du PAN dans le livre d’or

« C’est avec beaucoup d’admiration et de satisfaction que j’ai eu le plaisir et l’honneur de passer le réveillon de la Saint Sylvestre 2020 avec les sapeurs-pompiers de la ville de Ouagadougou. Ces hommes et ces femmes dont la devise est ‘’Sauver ou périr’’ ont abandonné leurs familles et amis pour assurer, au prix de leur vie, les services publics de secours et de lutte contre les incendies dans des conditions souvent difficiles et avec des moyens limités. Je leur exprime la gratitude de la Nation et les encourage à persévérer. En ce début d’année, ma pensée va à tous les sapeurs-pompiers de notre pays, leurs familles et leurs proches. Je formule pour eux des vœux de paix, de santé et de bonheur. Dieu bénisse les sapeurs-pompiers du Burkina Faso ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.