Promotion du vivre ensemble au Yatenga: Communautés religieuses et coutumières en union de prières à Séguénéga

L’Association des Croyants de Séguénéga (ACS) a organisé le 1er janvier 2021 en collaboration avec les différentes communautés religieuses et coutumières du département une journée de prière pour la paix, la cohésion sociale et la sécurité au Burkina Faso. C’était en présence des autorités administratives départementales et communales.

La monté de l’intolérance, de la haine et des violences multiformes dans la coexistence des communautés interroge la cohérence du modèle de société burkinabè. Les conflits intra et intercommunautaires, l’intégrisme religieux, l’extrémisme violent, la radicalisation, le terrorisme et les violences liées aux différences de plus en plus vives sapent le vivre harmonieux des communautés. Pour pallier à cette situation, l’Association des Croyants de Séguénéga a fait de cette réalité son cheval de bataille depuis quelques années afin d’apporter sa contribution au mieux vivre ensemble dans sa zone d’intervention.

Pour l’ACS, la tendance vers l’extrémisme violent impose une réponse adéquate par le soulèvement de voix modérées, la prière, et une synergie pour la construction du Burkina Faso et cela à travers des actions de promotion du dialogue interreligieux, l’acceptation mutuelle, la solidarité, le  vivre ensemble et de la paix. La journée qui a eu pour cadre la salle des fêtes de la mairie de Séguénéga a été ponctuée par des prières et bénédictions des différentes communautés (Tidjania, Sunnite, protestante, catholique, Coutumière). Les différentes intervenants ont invité les croyants à une action de prière en tout lieu et en tout temps pour un monde de paix et de fraternité.

L’occasion faisant le larron les différentes communautés se sont présentées des vœux de nouvelle an 2021. Santé, cohésion sociale, paix et sécurité pour le Faso, acceptation de son prochain dans sa différence ont été les souhaits des participants. Rendez-vous a été pris en 2022 par la grâce de Dieu. L’activité a été rendu possible entre autres grâce au soutien du projet d’appui à la résilience des communautés face aux menaces terroristes (PARC) du Centre Diocésain de Communication (CDC) de Ouahigouya.

 

NBP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.