« Ah ! Celui-là vit mal, qui ne vit que pour lui »

« Ah ! Celui-là vit mal, qui ne vit que pour lui » (A. de Musset : la coupe et les lèvres)
« La santé n’a pas de prix mais un coût »
« C’est dans le malheur, les épreuves, que l’on connaît ses amis »
Les deux dictons universels sont illustrés par notre vécu quotidien. Le président d’un pays qui n’a que trop connu l’apartheid, depuis son…sud profond, a fait ces jours-ci une sortie bien sentie contre l’égoïsme de ceux qui, possédants aisés, font provision, plus que de besoin, de vaccins contre la pandémie du coronavirus pendant que des pays nécessiteux ne savent pas trop à quels saints ou… fétiches se vouer !
Ainsi va la vie actuelle et nous avons, tous, les yeux ouverts pour ne plus accepter que certains restent les « damnés de la terre ». Et ceux-là, qui se sont enrichis des bienfaits naturels des autres, ferment leurs ports aux pirogues de la terre de misère (P.D.M. ! …)

Mounir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.