Second Compact : le Comité d’orientation et de suivi installé

Les 11 membres titulaires du Comité d’orientation et de suivi (COS) du second Compact du Millénium Challenge Account au Burkina Faso et leurs suppléants ont été installés par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le jeudi 15 avril 2021 à Ouagadougou.

Une nouvelle étape dans la mise en œuvre du Compact du Millénium Chalenge Account–Burkina Faso II (MCA-BF II) a été franchie, le jeudi 15 avril 2021, à Ouagadougou. Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a installé solennellement, les 11 membres titulaires, les suppléants et les 2 observateurs du comité de suivi et d’orientation du Compact. Ce comité est composé de 6 représentants des pouvoirs publics, 2 du secteur privé, 3 membres de la société civile et 2 observateurs. Il constitue en fait le conseil d’administration du second Compact au Burkina Faso. A ce titre, le comité d’orientation et de suivi est chargé de définir les orientations stratégiques du second Compact, de recruter le directeur général du MCA, d’assurer la transparence dans l’exécution du MCA-Burkina Faso II, d’approuver les plans de passation des marchés, entre autres.

A l’issue de l’installation, le Premier ministre s’est réjoui. «C’est une étape de plus dans la mise en œuvre de ce programme extrêmement important de notre politique énergétique au niveau national. Je voudrais donc remercier les Etats-Unis d’Amérique pour avoir accepté d’admettre le Burkina Faso dans le processus du Millénium », -a-t-il déclaré. Le chef du gouvernement a exhorté les membres du COS au respect de l’éthique, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption dans toutes les décisions dans le cadre de la mise en œuvre du MCA-Burkina Faso II. « Ils doivent aussi faire en sorte que tous les projets qui vont être initiés et les marchés passés répondent à l’éthique et à la morale définies par le gouvernement burkinabè et les Etats-Unis d’Amérique. Nous devons avancer dans la transparence dans la mise en œuvre de ce programme important pour le développement économique et social du Burkina », a-t-il insisté.

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina, Sandra E. Clark, s’est, elle aussi, réjouie de l’installation du comité d’orientation et de suivi. « Nous sommes très heureux également parce que le Compact est un témoignage de la valeur que les Etats-Unis attachent à leurs relation avec le Burkina Faso. Il est aussi la considération de notre engagement dans un véritable partenariat pour arriver à un but commun », a-t-elle ajouté.
Le ministre de l’Energie, des Carrières et des Mines, Bachir Ismaël Ouédraogo, a rappelé, que le MCA-Burkina Faso II est axé principalement sur le secteur de l’énergie et s’articule autour de trois projets. Il s’agit du Projet de renforcement de l’efficacité du domaine de l’énergie (PREDEL), du Projet d’accroissement de l’offre d’électricité moins coûteuse (PADOEL) et du Projet réseaux et accès à l’électricité (PRAEL).d’un montant de 273 milliards dont un investissement de 246 milliards du gouvernement américain, le second Compact vise à réduire la pauvreté à travers la croissance économique sur cinq ans. Selon lui, la mise en œuvre du MCA-BFII va permettre d’améliorer le taux d’accès à l’électricité au Burkina Faso et créer de nouvelles opportunités pour les entreprises et les ménages. Pour cela, les investissements porteront sur l’augmentation de l’offre d’électricité, l’extension du réseau de transport et la modernisation du réseau de distribution, la mise en place d’un fonds de connexion au profit des groupes sociaux les plus vulnérables. Ils vont aussi prendre en compte des réformes du secteur de l’énergie et le renforcement des capacités des acteurs.

Le coordonnateur national de l’UCF-Burkina, Samuel Tambi Kaboré a affirmé la disponibilité de l’Unité de coordination et de formulation à jouer sa partition aux côtés du COS, en attendant la mise en place de la direction générale et du comité national des parties prenantes. Dans la même journée, le vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCCI-BF), Mamady Sanoh, a été élu président du COS du second Compact. « C’est un grand honneur. Je remercie le Président du Faso, le Premier ministre et la partie américaine pour la confiance », a-t-il confié.

Nadège YE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.