Côte d’Ivoire: Charles Blé Goudé demande à être indemnisé par la CPI

Charles Blé Goudé, un pilier du régime de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, définitivement acquitté le 31 mars par la justice internationale, a déposé jeudi une demande d’indemnisation devant la Cour pénale internationale, a indiqué un communiqué de ses avocats transmis vendredi à l’AFP.

« Lorsque la Cour constate qu’une erreur judiciaire grave et manifeste a été commise, les juges peuvent, à leur discrétion, accorder une indemnité à un accusé acquitté après sa détention », explique le communiqué de ses avocats qui relèvent « les nombreux manquements du Bureau du Procureur de la CPI qui ont attenté aux droits fondamentaux » de M. Blé Goudé.

Ce dernier « espère que son cas puisse servir d’exemple afin d’appeler le Bureau du Procureur de la CPI à une plus grande responsabilité », poursuit le texte qui assure que si la Cour accède à sa demande il utilisera une partie de cet argent pour « aider les victimes de la crise post-électorale de son pays ».

Depuis son acquittement pour crimes contre l’humanité le 31 mars, en même temps que Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé n’a pas encore fait son retour en Côte d’Ivoire, faute de passeport.

Mi-juillet, il avait été reçu à l’ambassade ivoirienne de la Haye pour commencer les démarches en vue d’obtenir ce document.

« À ce jour, il continue d’ailleurs de subir les conséquences de la violation de ses droits de l’homme car bien qu’acquitté, M. Charles Blé Goudé est contraint de vivre en dehors de son pays comme un apatride », dénoncent ses avocats.

Arrêté en 2013 au Ghana, M. Blé Goudé – surnommé « le général de la rue » pour sa capacité à mobiliser les foules et notamment la jeunesse – avait été transféré à la CPI à La Haye en 2014.

Ses détracteurs et certaines ONG internationales le considèrent comme un de ceux qui ont le plus contribué aux violences pendant la crise post-électorale de 2010-2011, née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite face à Alassane Ouattara, qui avaient fait quelque 3.000 morts.

Comme Laurent Gbagbo, M. Blé Goudé a été condamné par contumace en Côte d’Ivoire à 20 ans de prison pour des faits liés à cette crise.

Si le gouvernement a clairement laissé entendre que la peine prononcée contre M. Gbagbo serait abandonnée, il n’a rien dit concernant celle de Charles Blé Goudé.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.