Construction du CHU de Bobo-Dioulasso : Les acteurs se concertent

L’ambassadeur de Chine au Burkina, Li Jian : «Ce projet doit être une référence en matière de coopération entre la Chine et le Burkina Faso ».

L’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian a pris part à une rencontre par visioconférence sur la mise en œuvre du projet de construction du CHU de Bobo- Dioulasso, le jeudi 21 octobre 2021.

Le projet de construction du Centre hospitalier universitaire (CHU) à Bobo-Dioulasso par la Chine poursuit son petit bonhomme de chemin. Quelques jours après la désignation de l’entreprise chargée de la construction de cette infrastructure sanitaire, la société chinoise, Beijing Urban Construction Group (BUCG), l’heure est à la concertation entre les différentes parties prenantes.

A cet effet, l’ambassadeur de Chine au Burkina, Li Jian a participé à une réunion par visioconférence sur la mise en œuvre du projet de construction du CHU de Bobo-Dioulasso, le jeudi 21 octobre 2021. Des représentants des ministères de la Santé, des Affaires étrangères et du Laboratoire national BTP du côté burkinabè, de la société Beijing Urban Construction Group (BUCG) et du bureau d’étude chargé du suivi China Aviation Planning and Design Institute du côté chinois ont également pris part à cette rencontre. Pour le diplomate chinois, « un homme se distingue par sa parole donnée ».

De ce fait, le gouvernement chinois a promis l’hôpital, et il le réalisera, a-t-il dit. Il a invité l’entreprise BUCG, retenue pour son professionnalisme, sa bonne réputation et riche expérience à prendre conscience de l’enjeu politique du projet afin d’entamer le plus tôt possible les travaux de construction de l’hôpital. Selon l’ambassadeur Li Jian, il s’agit de faire de ce projet une référence en matière de coopération entre la Chine et le Burkina Faso. Par conséquent, il a invité les partenaires burkinabè à se montrer disponibles pour accompagner la partie chinoise, à créer des conditions favorables et faciliter les règles de procédures administratives.

A l’occasion de cette rencontre, la société BUCG a présenté les grandes lignes du projet. Un planning et un plan d’exécution du projet seront remis à la partie burkinabè pour approbation dans un bref délai. La société a également fait une description du nouvel hôpital. Il s’agira d’un hôpital moderne de 500 lits d’hospitalisation avec des équipements de hautes perfor-mances et des services spécialisés.

L’entreprise a promis de travailler activement en conformité avec la loi burkinabè et mettre à profit les compétences locales dans la réalisation du projet. Le représentant du ministre de la Santé, Olivier Sanon, a apprécié la cordiale collaboration des différents partenaires pour la réussite de ce projet majeur. Il a exprimé la disponibilité du ministère à accompagner l’entreprise dans l’exécution des travaux de construction de l’hôpital.

Une synthèse de Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.