Attaque terroriste dans le Loroum : « Yoro » tombe les armes à la main

Le jeudi 23 décembre 2021, aux environs de 17h, une équipe de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) est tombée dans une embuscade sur l’axe Ouahigouya-Titao, notamment dans les encablures du village de Tougou. Alors que plusieurs sources faisaient état de l’indisponibilité du bilan, la nouvelle est tombée dans la soirée. Un communiqué du gouvernement a annoncé, le 25 décembre, 41 morts dont le mythique VDP, Soumaïla Ganamé dit «Yoro». Dans cette lutte contre l’hydre terroriste, sa réputation, notamment ses « hauts faits » de guerre avaient dépassé les frontières de sa province qu’il a défendues jusqu’à son dernier souffle. Son arrivée à Sollé était synonyme de lourdes pertes pour les forces du mal. Figure à la fois mythique et emblématique de la lutte anti-terroriste, Ladji Yoro, a vu le jour à Dédougou de parents paysans, originaires de Toulfé dans le Loroum (Titao).

Dès l’âge de cinq ans, ses parents le confient à un maître coranique dans le village de Kelbo (province du Soum). Entre prières et autres tâches quotidiennes, le jeune Yoro sombre dans la mendicité dans les rues de Bobo-Dioulasso et de Dédougou. Quelques temps plus tard, il rejoindra sa famille qui a, entre temps, migré à Yoro, au Mali, d’où son surnom Yoro. Au début des années 2000, il se rend à la Mecque où il alterne petits boulots et maîtrise du Coran. C’est en Terre sainte qu’il fera la rencontre de celle qui deviendra sa femme. De cette union naitront trois enfants. Polygame et père de sept enfants, il passera plus d’une décennie en terre saoudienne et fera le pèlerinage. En 2013, il est de retour à Yoro. Dans une interview qu’il a accordée à Sidwaya en février 2021, il a précisé que son activité principale est le jardinage où il cultivait de la salade, du chou, des aubergines, du piment… Lorsqu’il a de bonnes récoltes, son chiffre d’affaires varie entre 1 500 000 et 2 000 000 F CFA tous les deux ou trois mois. A l’instar des villages environnants, celui de Yoro verra l’arrivée des groupes terroristes avec son lot d’exactions et de prêches forcées. Le temps de la révolte et le début de la légende de Yoro avaient sonné…Va en paix fier Guerrier !

La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.