Guerre en Ukraine : Des géopoliticiens analysent la situation

Pour les membres du présidium, cette guerre va marquer la fin d’un ordre mondial dominé depuis plusieurs années par les Etats-Unis.

La Société burkinabè de géopolitique (SBG) a organisé, le samedi 2 avril 2022, à Ouagadougou, une conférence publique sur les enjeux de la guerre en Ukraine.

Deux thèmes étaient à l’ordre du jour, ce samedi 2 avril 2022, au cours de la conférence publique organisée par la Société burkinabè de géopolitique (SBG). Le premier a porté sur les enjeux et les opportunités de la guerre pour l’Afrique et le second thème sur l’issue de la guerre d’où la question: Sommes-nous aux portes d’un nouvel ordre mondial ? Selon Angelina Sawadogo, membre de la SBG, qui a développé le premier thème, l’impact de cette guerre est déjà perceptible en Afrique avec l’augmentation du prix du carburant dans certains pays mais qui risque de se généraliser.

Egalement, le prix du pain qui connait une flambée dans certains pays à la suite l’augmentation du prix du blé, sont autant de conséquences qui frappent le continent. Quant aux opportunités, Mme Sawadogo pense que les Africains devraient mettre à profit cette situation pour se frayer un chemin sur le marché international, notamment occidental, particulièrement avec la vente du gaz produit en Afrique mais aussi, bien d’autres produits du continent.

Dans le second thème développé par le Pr Ousséni Illy de l’Université Thomas- Sankara, il a souligné que cette guerre marque le retour de la Russie sur la scène mondiale qui du reste, avait débuté avec la guerre en Syrie, l’annexion de la Crimée, son intervention en Centrafrique et au Mali. « Tous ces faits montrent que la Russie qui s’était éclipsée un moment avec la chute du mur de Berlin et l’éclatement de l’URSS est en train de revenir sur la scène internationale.

Cela, avec d’autres puissances qui ont émergé entre-temps notamment, la Chine et d’autres Etats moyennement puissants comme le Brésil, l’Inde … si bien que nous sommes entrés dans un monde multipolaire avec la remise en cause de la puissance américaine et des Etats occidentaux », a-t-il précisé. Même si tout semble aller vers un affrontement généralisé, le Pr Illy a soutenu que jusque-là, le risque d’une troisième guerre mondiale est encore contenu. « Lorsque vous regardez, il y a deux blocs qui se forment. Le bloc russo-chinois et le bloc occidental autour des Etats-Unis et l’Europe.

Mais on sent que du côté occidental, il y a un peu de retenue, car les enjeux sont tellement énormes et une guerre mondiale viendra remettre tout en cause », a expliqué le conférencier. Cadre de groupement de différentes compétences, la SBG à travers cette conférence publique veut apporter sa contribution à la prise de décision par les décideurs. « Nous allons produire une réflexion et il appartiendra à ceux qui voudront la mettre en œuvre de l’utiliser à bon escient », a indiqué le vice-président de la SBG, Dofini Noé Dakiyo.

Donald Wendpouiré NIKIEMA

tousunis.do@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.