Immigration : Le HCR s’oppose au  transfert des demandeurs d’asile au Rwanda

La décision du Rwanda d’accueillir les demandeurs d’asile et les réfugiés, un accord signé avec le Royaume-Uni, est dénoncée par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). L’agence des Nations Unies pour les réfugiés a exprimé, le jeudi 14 avril 2022, « une forte opposition et de sérieuses préoccupations »  concernant le projet du Royaume-Uni de se décharger de ses obligations en matière d’asile. «Le HCR reste fermement opposé aux arrangements qui visent à transférer des réfugiés et des demandeurs d’asile vers des pays tiers, en l’absence de garanties et de normes suffisantes », a déclaré le Haut-Commissaire assistante du HCR en charge de la protection internationale, Gillian Triggs. Pour le HCR, il faut faire preuve de compassion et d’empathie envers ceux qui  fuient la guerre, les conflits et les persécutions et qui « ne devraient pas être échangés comme des marchandises transférées à l’étranger pour y être traitées ». Important contributeur financier du HCR, l’organisation onusienne invite le Royaume-Uni à renoncer à transférer des demandeurs d’asile et des réfugiés au Rwanda. Selon le HCR,  le Rwanda a depuis quelques années ouvert ses frontières  aux réfugiés fuyant les conflits et les persécutions, mais la plupart de ces réfugiés  vivent dans des camps avec un accès limité aux perspectives de développement économique.

AK

(Source : AA / Genève)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.