SICTA 2022 : des délégations chez le Premier ministre guinéen

Le Premier ministre guinéen, Mohamed Béavogui (6e à g), a appelé ses visiteurs du jour à renforcer beaucoup plus les liens de coopération culturelle.

Le Premier ministre guinéen, Mohamed Béavogui, a reçu en audience, le lundi 16 mai 2022, à Conakry, des ministres et des membres des délégations des pays invités au Salon international de la culture, du tourisme et de l’artisanat.

Présents dans la capitale guinéenne dans le cadre de la Ire édition du Salon international de la culture, du tourisme et de l’artisanat (SICTA), des ministres et des membres des délégations des pays invités ont rendu une visite de courtoisie, le lundi 16 mai 2022, à Conakry, au Premier ministre guinéen, Mohamed Béavogui. Les visiteurs du jour sont venus du Burkina, de la République démocratique du Congo (RDC), du Tchad et du Niger.

Au sortir de l’audience, la ministre congolaise de la Culture, des Arts et des Patrimoines, Cathérine Kathungu Faraha, a déclaré que les échanges avec leur hôte ont été « fructueux ». « Comme un père, le Premier ministre nous a accueillis et donné l’espoir que nous allons partir de la Guinée avec une gibecière très chargée.

Il nous a aussi appelés à renforcer beaucoup plus nos liens de coopération culturelle parce qu’au-delà de tout, lorsque les insultes prennent de la place, la culture peut venir tout arranger et nettoyer », a-t-elle estimé. A l’en croire, le chef du gouvernement a également invité les délégations à aller au-delà de ce qui « nous retient en bas, de contribuer à la réécriture de notre histoire et de profiter en sorte que la culture nous apporte plus que toute autre chose ».

Le ministre burkinabè du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et moyennes entreprises, Abdoulaye Tall, a saisi l’occasion pour traduire la reconnaissance et les remerciements du peuple burkinabè et du président du Faso aux autorités guinéennes pour l’hospitalité dont le pays invité d’honneur, le Burkina Faso, a bénéficié depuis son arrivée à Conakry.

A l’entendre, le pays des Hommes intègres est venu partager avec la République de Guinée l’expérience qu’il a dans le domaine culturel, touristique et artisanal. « Nous sommes convenus également d’approfondir la coopération entre les Etats frères que nous sommes mais aussi de voir ensemble comment développer le tourisme intérieur parce que la COVID-19 nous a enseigné qu’en comptant sur l’international, on peut recevoir des chocs », a-t-il laissé entendre.

Des axes de coopération en vue

Après le Premier ministère, le ministre burkinabè en charge du commerce a été reçu par son homologue guinéen, Bernard Goumou (milieu).

Après la Primature, la délégation burkinabè conduite par le ministre Tall a été reçue par son homologue guinéen du Commerce, de l’Industrie et des petites Entreprises, Bernard Goumou. Aux dires de Abdoulaye Tall, la visite de courtoisie initialement prévue s’est transformée en une séance de travail, toute chose qui témoigne de la convergence de vue entre les deux ministères, les deux peuples.

« Nous avons échangé sur différentes problématiques et trouvé que nous avons beaucoup d’éléments convergents, la vie chère qui est un phénomène mondial, la hausse des prix des produits et l’inflation en général même si elle est moins prononcée peut-être en Guinée… », a-t-il soutenu.

De l’avis de M. Tall, les deux pays ont des défis mon-diaux et nationaux à relever. « Mais ce qui est intéressant, c’est que nous sommes convenus des axes de coopération au niveau des entités ou des structures spécialisées du secteur privé comme la Chambre de commerce de la Guinée et celle du Burkina Faso et aussi au niveau des deux ministères », a-t-il annoncé.

Pour le ministre guinéen chargé du secteur privé, les échanges ont porté sur les modèles de commerce et d’industrie des deux Etats. Il a confié qu’il sort des échanges très satisfait car le modèle burkinabè est pour lui une expérience réussie.

Timothée SOME

timothesom@yahoo.fr

A Conakry en Guinée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.