Ambassade de Cuba au Burkina : la mémoire de José Marti saluée

L’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Nadieska Navarro, a organisé une soirée d’hommage, le jeudi 19 mai 2022, à Ouagadougou, à José Marti, héros national cubain, mort au combat le 19 mai 1895 dans la lutte pour l’indépendance véritable de son pays.

127 ans après la mort de José Marti, son engagement continue d’être honoré et chanté par l’ensemble du peuple cubain à travers le monde. Pour rendre hommage à ce héros national, l’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Nadieska Navarro, a organisé une soirée d’hommage à la mémoire de cet homme qui, par le cours de l’histoire, est devenu un « Héros universel », le jeudi 19 mai 2022, à Ouagadougou. Pour donner sens à l’universalité de la personnalité de José Marti, Nadieska Navarro a invité le club espagnol de l’université Joseph- Ki-Zerbo. Figure emblématique de la lutte pour la libération de Cuba, José Julian Marti Perez est le fondateur du Parti révolutionnaire cubain. Né le 28 janvier 1895 à La Havane, l’homme qui a inscrit en lettres d’or son nom dans la marche historique du peuple cubain contre la domination espagnole est mort le 19 mai 1895 à la bataille de Dos Rios. Son combat politique et idéologique pour la cause des opprimés lui a valu la consécration du titre « Héros national de Cuba ». Homme de lettres, José Marti a été un poète engagé qui, à travers l’ensemble de son œuvre, a fait de l’éducation des masses, son cheval de bataille. « C’est important pour nous les Cubains de commémorer une date comme celle-ci avec nos amis burkinabè pour maintenir vivants l’exemple et les idéaux de José Marti », a déclaré la diplomate cubaine, Nadieska Navarro.

Elle a ajouté que chaque 27 janvier, c’est-à-dire à la veille de la commémoration de sa naissance, à Cuba, une grande marche est organisée pour perpétuer les valeurs qu’il a défendues de son vivant. Au regard de la situation sécuritaire que traverse le pays des Hommes intègres, l’ambassadrice a exprimé tout son soutien au peuple burkinabè. « Je fais confiance aux Burkinabè qui travaillent dur pour que le pays puisse surmonter pour gagner la victoire », a-t-elle laissé entendre. Quant aux membres du club espagnol de cette soirée d’hommage, ils ont dit être honorés par l’invitation de l’ambassadrice. Le président du club espagnol de l’université Joseph- Ki-Zerbo, Sahabane Sawadogo, a souligné que la commémoration de cette journée est symbolique parce que la personnalité de José Marti incarne la lutte contre toute domination. « Lorsque nous parlons de José Marti, nous pouvons parler de Thomas Sankara, le père de la Révolution d’août 1983 », a-t-il indiqué. José Marti laisse derrière lui une importante œuvre parmi lesquelles Ismaelilo, Versos sencillos, Versos libres et Nuestra América.

Karim BADOLO

Dô DAO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.