Centrafrique: Mobilisation contre un 3emandat du président Touadera

La maladie du 3e mandat en Afrique vient de toucher la Centrafrique. Des partisans du président Faustin-Archange Touadera ont proposé un projet de réforme constitutionnelle. Pour contrer le projet jugé « crisogène », est né  le Groupe d’action des organisations de la société civile pour la défense de la constitution du 30 mars 2016, ou G-16.Cette nouvelle coalition de la société civile centrafricaine invite le président Faustin-Archange Touadera à ne pas briguer un troisième mandat. «Cette réforme est une inspiration malencontreuse de certains proches du pouvoir, je crois, qui ont certaines choses à se reprocher, qui veulent pousser le chef de l’État à la faute. Nous appelons à ce que le chef de l’État fasse preuve de sagesse, qu’il ne cède pas aux chantages de ces aventuriers politiques qui l’entourent », a affirmé à RFI  le porte-parole, le journaliste de la coalition, Ben Wilson Ngassan.

AK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.